Ligue des Poètes

Pourquoi (sonnet sur deux rimes)

Dans son égarement s’enfuit sa quiétude ;

En un cumulus gris, une sombre douleur ;

L’homme en cherchant….

RÊVE ET DÉSIR

J’ai toujours rêvé au fond de moi de vivre comme les gens du voyage de me replonger, dans mes souvenirs d’enfant,dessinant sur son ardoise et à présent que j’ai pris de l’age je me replonge dans mes rêves et mes… Lire la suite →

La rue là bas. . .

La rue là-bas. . .  C’est une rue comme la votre Des passants et du bruit Des allées et venues et des rencontres aussi C’est une pensée aujourd’hui qui hante le souvenir Parfume mes yeux de senteurs Et me donne… Lire la suite →

L’été

Ça fait bouillonner le cerveau,

Enfourné dans le soleil chaud,

Mangeant les yeux demi fermés.

L’été, ça coule !

Fleuve bien borné.

Le fleuve, bien borné par ses deux rives, Ronfle   paresseusement, dans son lit. Rêvant  sûrement d’une dérive,                                  Pour aller dans tous les sens,… Lire la suite →

J’AI TOUT PERDU (15)

Sanglotent les heures au tic tac de l’horloge
Devenues si mornes privées de ta présence
Comment combler ce manque, aussi je m’interroge
Sur le pourquoi des choses qu

Vivre et mourir

Entre une larme et un sourire
Et mes bras chauds où tu désires
vivre et mourir

Eldorado mon Amour!

Mais que veux-tu, il le faut bien

J’irai trouver là-bas sur Vienne !

Un endroit plus vert, une vie

Où nous serions plus tranquille

Je ne suis pas intelligent

Il ne faut jamais se louer

Parce que tous, mêmes les doués

Peuvent aussi arriver à échouer.

BESOIN DE SOIR

Avec du crépuscule à mettre sur mes dunes
Et l’ombre de ton corps sur un semblant de lune.

Femmes coquelicots .

un soutien contre les violences faites aux femmes !
Les premières notes soupirent au piano
Pour toutes les femmes coquelicots
Mes cordes vocales vibrent en écho

À toi

À toi qui m’as ouvert les bras
Sans réfléchir, avec ton coeur
À toi qui m’aimes quand je vais mal

Ma pensée sensée

J’ai vu d’un four noir, sortir du pain blanc

Comme une marque déposée

Ils effleurent les émotions du clavier,
Note ravie ou mélancolique soit-elle
Elle rappelle à l’ordre
De la sincérité de l’âme
Lorsqu’elle est désirée
Ou lorsqu’elle

Le poète, ce semeur de mots

Ce semeur de mot ensemence nos cœurs arides,
Les fleurs, bonheurs, éclosent en pleine garrigue,
Dans nosoueds taris, songes d ’antan, coule l’eau,

Liberté, Égalité, Fraternité

Sous les boulets et la mitraille,
On prend sa Liberté,

Le meilleur et le pire

Après les larmes vient le sourire : Le meilleur peut succéder au pire. —  Petits soucis et grands malheurs. Stress. Ennui.  Accident sur la Nationale. Heurt sanglant entre bandes rivales. Chiens abandonnés. Temps gris. Mauvaise humeur. —  Chante et fais le… Lire la suite →

Etrange Alchimie

Etrange alchimie qu’être le gardien des livres Et posséder le savoir des manuscrits Mais m’inonde l’ignorance et la peur Une ombre est jetée à travers les années . Etrange alchimie que de regarder dans l’abîme Et d’appeler les mystères et… Lire la suite →

Gratte ciel

Je suis des hommes, l’idée
La pire de leurs pensées
De leur folie démesurée,
La plus haute obsession,

Le sommet de leurs divagations

Un jour je fus Babel
Un Dieu

LE PARFUM,

Il est là mon parfum , tout près dans son flacon, Le votre le remplace depuis sur le balcon, Vous qui êtes passé tantôt d’un pas pressé, Votre parfum et tout sauf banal, inodore. Votre sourire , votre regard qu’honorent … Lire la suite →

LE PARFUM,

Il est là mon parfum , tout près dans son flacon, Le votre le remplace depuis sur le balcon, Vous qui êtes passé tantôt d’un pas pressé, Votre parfum et tout sauf banal, inodore. Votre sourire , votre regard qu’honorent … Lire la suite →

Sirène au cœur d’or

« Le tombeau t’aura prise sans jamais t’avertir,
Sous les âmes défaites et les paroles pieuses,
Agenouillant ma tête sous ton absence odieuse… »

– AVALANCHE –

– AVALANCHE –

J’entends le sable qui chante
Allongé sur cette dune je glisse
Ces grains dorés déferlent
Ils vrombissent par millions……….

Grosse chaleur

D’ un vrombissement d’élytres, les hannetons

Au vol pesant et lancinant, donnent le ton.

« Anciens poèmes

© 2018 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils