Ligue des Poètes

La passion tisse

Attention ! La tension

Amoureuse submerge,

Proteste, condense

Sa patience, brûle sur le charbon de la passion.

– ALCHIMIE –

Quand les mots s’écrivent
Et dépassent ma pensée
Plus rien n’a de sens
Et encore moins son contraire……….

Voici que voilà. . . !!!

Voici que voilà. . . Un poète ça fait rêver . . . !!!! Il est le gardien du cœur et des sentiments Du souffle et de l’avènement De l’éclosion et de la renaissance Du matin des rayons et de la… Lire la suite →

DÉCALAGE

Vivre en décalage avec le temps qui court, Il m’arrive souvent d’oublier heure et jour, Mon esprit vagabond m’entraîne dans un ailleurs, Déconnectée du réel pour un monde meilleur. J’ai choisi le silence pour inventer ma vie, Dès le lever… Lire la suite →

PRÉCARITÉ (23)

Routine, lassitude
Le poids des habitudes
Les jours se succédant
A un rythme effréné
Font que bon an, mal an
Le souffle vient à manquer

Invitation au voyage

Viens, viens je t’emmène en voyage

Regard célèste

La nuit profonde recouvre la terre.
Le ciel est parsemé d’étoiles,
et les nuages absents.
Le regard céleste omniprésent.

MA. SEULE. RAISON. DE. VIVRE

Tout cet amour que je porte pour toi je ne saurai sincèrement le décrire. Il est comme cette aquarelle qui revît en moi au fil des ans,et de nos souvenirs mais ce que je sais, c’est que si j’étais un… Lire la suite →

Les murmures des sens ( Le zegel)

Comme le vent du sud sur tes cheveux mon souffle ;

Tendresse de mots doux qui jamais ne s’essouffle,

Mon poème d’amour, la grâce d’un écoufle,

Murmures de

Mon prix

Quand elle est triste je deviens un artiste

Lettre à Leconte de Lisle

Ce texte n’est que pure fantaisie, tiré de mon imagination et écrit à l’occasion du bicentenaire de Leconte de Lisle

Joie sous la pluie

Quand arrive la pluie dans nos contrées, Les habitants se réveillent tout gais, Les enfants surtout, émerveillés, Courent dans tous les sens, habits mouillés. Nos commerçants s’accordent une exception, Ferment échoppes et alimentation, En famille, improvisent excursions, Profitent ainsi de… Lire la suite →

LE BEL AILLEURS 🏘

« Entendras-tu mon cœur chanter « Je suis malade »,
Oublié dans mon poste et battant la chamade ? »

Ma chaussure trouée

Fidèle compagnon

De mes chemins rocheux

Et qui tue les gazons

Les chiendents épineux

FLAMBOIEMENT

Mon île de La Réunion s’ouvre avec tout son orfroi
Elle s’habille d’étoiles de pierreries et flotte sans loi
Sur mes vagues de broderie d’or, elle flamboie

Si tu m’aimes !

Si tu m’aimes dis-le N’attends pas la mort Pour  venir me pleurer Je suis vivant encore Tu peux venir me parler Si tu m’aimes montre-le Je promet de t’écouter Parle sans hypocrisie Et surtout sans douter Ni faire la fantaisie… Lire la suite →

Ma fenêtre du silence

Ma fenêtre du silence

À travers mon silence, j’ai percé des fenêtres
Je t’envoie mille et une parties de mon être
Ô mon amour, mon messie, mon air champêtre
Mon

Le sais-tu ?

Je t’ai vu

Mon cœur heureux, à ta vue
Je voulais tant, te parler de moi
De mon cœur

Cherche-moi

Ainsi l’amour s’il n’est pas estimé
Il se dégrade et devient abîmé
Combien même il serait sincère
Aimer sans être aimé est un enfer

Une nuit

Quand l’obscurité vespérale envahit tout, Des myriades de feux lui déclarent la guerre : Les étoiles aux cieux et les lampes sur Terre. Mais ce rideau noir rend nos chagrins plus doux. —- Plus tard, on éteint tout chez soi, en… Lire la suite →

Il s’attachait à la paille de la vie

La mémoire visuelle et intellectuelle
Revient, remue, pleure, se révolte,
Puis elle se confie à sa plume,
Engagée, elle notait, note et notera la souffrance des émo

– LE CHEMIN –

Épure apparition
Silhouette blanche comme un linceul
Dorée malgré tout par le soleil
Éclairant ses courbes avec passion……………….

La vérité est ailleurs. . .

La vérité est ailleurs. . .  Donner à vous couper le souffle Offrir vos mots à la braise de sa tendresse Que consume lentement toute indélicate finesse Les chuchoter et les couvrir de son voile Les colorer sur la palette… Lire la suite →

SEPTEMBRE (22)

Septembre est là qui s’installe
Et l’été va s’ faire la malle
Encore besoin d’évasion
Avant les frimas grognons.

Faire un tour à la campagne
On y sabre le champagne

« Anciens poèmes

© 2018 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils