Partagez

Je me veux sage, mais je puis être violent
Dans ces temps inchangés, peuplés de haine
Quand passent affamés des troupeaux d’hyènes
Est-ce toi qui m’apprends à briser mon élan ?

Je condamne la barbarie et tous ses germes
Je refuse de vêtir encore le paletot blanc
Dans des rites pour dénoncer le blasphème
Qui d’une caricature secoue trop de clans

Je connais un livre qui raconte le périple
D’un vieux maître bousculé par son disciple
Je ne suis pas des versets le dernier illuminé !

Ils ont osé ! C’était un jour, au génie brut
Répond la vengeance d’histrions avinés
Un jour sauvage, aux yeux de bête en rut !



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 3 votes