Partagez

Tu te réveilles un matin à la croisée des chemins
Et tu ne vois plus qu’un miroir sans tain
Où demain a perdu l’éclat de son teint.
Tu te réveilles un matin et tu n’as plus faim
Plus d’envie, ni destin.
Hier, aujourd’hui, demain
Train-train quotidien, c’est l’éternel refrain.
Te noyer dans le chagrin ou te prendre en main
Ton destin t’appartient.
Changer de musicien, réécrire ton refrain
Effacer ton parchemin,
Rien n’est simple quand il faut briser ses liens.
Tu te réveilles un matin à la croisée des chemins
Tu guides ton destin
Et tu sais qu’il y aura des chagrins
Tu te réveilles un matin, tu changes de chemin
Et l’horizon revient.

Josette Gallou-Jouet
Le 26 juillet 2017



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.88 sur 17 votes