Partagez

À la porte d’un mouroir.

Je cherche dans mon monde
au millieu du brouillard
de ma mémoire vagabonde
qui s’amuse me fuit du regard.

Je cherche dans mon monde
des traces, un papier buvard
une souvenance profonde
ou l’enfance au fond d’un tiroir..

Je cherche dans mon monde
un court moment à revoir
mais l’aiguille des secondes
s’affole et marque du retard.

Je chercher dans mon monde
ou s’arrête la trace de désespoir
qui comme au printemps innonde
tout mon être d’une marée noir.

Je cherche dans mon monde
et me regarde dans le miroir
continue ma marche ma ronde
en funambule sur le fil du rasoir.

Je cherche dans mon monde
la lumière au bout du coulloir
mais la rage qui en moi gronde
me pousse sur le grand plongeoir.

Je cherche dans mon monde
ma main caresse chapelet d’ivoire
mes paupières lourdes tombent
en ce monde je ne peux croire.

Michel Jetté



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.5 sur 2 votes