Partagez

Alors je vous ai lu,
et vos mots sans m’arrêter, j’ai bu.
Assoiffée,
à la source, je me suis abreuvée
et de vos phrasés,
Imprégnée.
Je glisse,
virevolte,
sur chaque syllabe tracée
et je récolte
avec délice
le verbe originel
informel.
Voyelles et consonnes
s’accordent,
sonnent,
et donnent
à rire,
à pleurer,
à espérer,
à bénir,
à créer,
à partager,
à aimer.
Parfois nostalgiques,
toujours poétiques,
Ils tracent dans l’instant
des moments de vie.

PJ – 18.04.17 LDP 17



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.9 sur 10 votes