Partagez

A l’écoute…

Il distille l’amour et l’amitié
Redonnant la joie aux vies malmenées,
Assombries, parfois brisées.
Il n’a de cesse de réconforter les esseulés,
Sont arguments, ses mots d’espoir
Lorsque sont tristes les idées noires…

Il œuvre ainsi avec le temps,
Apaise égratignures, fêlures, doutes et tourments
Sachant poser le bel onguent,
Le baume au coeur, l’essentiel faisant merveille.

De toute sa bienveillance, il ramène la confiance,
Ranime la flamme de celui qui bat de tant de chamades,
Cet être fait de nous, maître de nos sentiments,
Tantôt docile ou indocile,
Souvent capricieux.. ..seulement si fragile. 

Il écoute ses maux, patient les comprend,
Panse les peines, sèche les larmes, les soigne absolument
Avec pour unique remède
Ce Tout, fait d’affection, de présence et de tendresse…
Les mots de la vie, les oubliés,
Ceux des « je t’aime » et des « je crois » 
L’abécédaire des émotions, la belle foi,
Vie, espoir, amour et sentiments,
Aux âmes tristes, il réapprend.

Quand les « oiseaux » blessés,
Enfin soulagés,
Reprennent la route, vers le bonheur s’en retournent,
Leurs sourires, en souvenir, il gardera ;
Sa part de bonheur : l’aura de leur joie.

Pourtant, dans sa poitrine, ce pincement douloureux,
Quand s’immiscent l’absence et le vide ressentis,
Autant tristesse que mélancolie…

Qui est ce compagnon qui de bruit ne fait pas,
Qui cependant est toujours là ?
A-t-on pensé à lui, juste un peu ou quelquefois ?
Comment il allait, lui a-t-on demandé ?
 Le regarder, l’a-t-on vraiment fait ?
Un masque, une façade, l’expression paisible sur son visage, 
Cette rassurante force tranquille qu’il affiche,
Lorsque traînant nos désespoirs,
Dans ses bras, on se laisse choir.

Il est vaillant et dissimule certainement ;
Taisant ses secrets,
Ses imperceptibles états d’âme,
Quand à son tour, l’envahit l’ignoble solitude,
La brume, dans ses propres incertitudes…

Néanmoins, il est heureux et il le veut,
Pour lui, le bonheur d’autrui,
Cet arc-en ciel dans nos vies,
Douceurs en pastels infinis,
C’est… dans la sienne, un bel astre qui luit.

Fidèle confident, si simplement…
On le retrouve à la croisée des chemins
Là, il en oublie le sien,
Pour nous offrir la chaleur de ses bras,
A l’écoute, il nous entendra…

Toujours toujours il sera là,
Toujours donner il saura,
C’est un Ami
Un ami sincère
Il est ainsi… …Il est comme ça…

Pascale Mège-Monier
Le 02/04/2017
Texte protégé
Illustration photo internet



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.82 sur 17 votes