Partagez

A mes heures perdues

Quand le soleil se couche
Au creux de l’horizon
C’est le réveil aux sources
De mes sens en fusion.

Il répand sa chaleur
À ma peau qui entend
Tous les chants de mon cœur
Qui bat pour ces instants.

Quand la lune se lève
Dans un vent de frisson
Je resserre mes lèvres
Qui en disent bien long.

Elle apporte sans cesse
Les caresses dorées
De mes envies en liesses
Qui me font chavirer.

À mes heures perdues
Je me retrouve à nue
Face aux plaisirs charnels
Qui me donnent des ailes.

Texte : Vincent Dumoulin le 10/12/2012



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 1 votes