Partagez

Je ne sais ô doux père pourquoi
En voulant pour la première fois
A mon avancé âge
Te rendre un vibrant Hommage
Je ne trouve à mon propos
Que de simples mots.

L’Inspiration qui me ravit
Et souvent me hante, m’a trahi
M’a prise en otage
Laissant mon ouvrage
Et mon discours
Sans aucun recours.

Quêtant des vers
A tort et à travers
Des rimes
Et rythmes
Je deviens un rimailleur
Inapte à traduire ta grandeur.

Peux-tu tolérer de cet auteur
– Ton fils – ce style sans rigueur
Mais qui révèle un transport
Aussi silencieux que fort
Qui me laisse de dire
Sans toi je suis ivre.

Cherif CHEBIHI HASSANI



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 1 votes