Partagez

Comme une prière à la brume
L’ornière confondue
De la joue
Suppliait la lumière
Qui n’était pas pour nous

L’oeil inconscient
Double la clameur
Et l’écho de l’aurore

Souvent
La tornade
S’endort de peur
Et se meurt de torts
Dans la fraîcheur
D’une fontaine
Différente

A travers cette clairière
Le songe déchire
Et ronge le désir.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 3 votes