Partagez

Ô cher ami et prince charmant,
que de marques de tendresse
dans vos vers. Je suis au firmament.
lors mon coeur ne vit que l ‘ivresse..

Toujours faisant, son battement discret
afin de dissimuler sa joie,
lors il était au bord d’éclater
mon coeur vous avait menti cent fois..

Je suis si heureuse, je le crie cher ami
farouche se voulait mon coeur à tout prix
il realise aujourd’hui son plaisir infini
lors enlacés, tendrement, nous sommes pour la vie.

Partout sur mon corps livré, une marque d’amour
qui vaut son pesant d’or et toutes les richesses,
En secret ,Je la garderai et pour toujours,
l’empreinte magique de vos si douces caresses.

Pourquoi feindre encore l’indifférence
lors mes yeux, vos perles si fidèles m’ont trahie?
Vous avoir près de moi est bonheur immense,
désirant vos poèmes si beaux, chantant la vie.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.27 sur 11 votes