Partagez

                               Abstrait (Sonnet élongé) en hendécasyllabe 


  Mélange en couleur ce doux méli-mélo,

  Du vert au violet, du marron au rose.

  Alors que voyez-vous, un peintre morose ?

  Sa peinture est complexe et son cœur pâlot.

  Peut-être voyez-vous un beau corps en pose ?  

  Folle inspiration qu’un baladin ose.


  Un tableau désolant, abstrait de Pablo ;

  Son pinceau farfelu, signe sa névrose,

  Le bonheur obscur de sa peur en surdose

  Teignant alors un tableau bien falot.

  Pablo Picasso, pourtant un virtuose,

  Dans son atelier, nous peignait sa prose.


  Des dessins criards, d’un esprit serpentin ;

  Bouquet de taches en couleurs sur la toile,

  Fiction du créateur, ce plaisantin.

  Doucement, son art à nos yeux se dévoile. 


  Le fond du tableau surprend le visiteur

  Percevant dans ce gribouillage une étoile.

  Le regard insistant, tel un spectateur

  Pris d’émotion, puis l’ornement se voile. 


                 

                     Béatrice Montagnac 

 



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.84 sur 51 votes