Partagez

Adhère au pas de la déesse,
File sereine et sans délai,
Dénie enfin cet hère laid
Dont plus aucune est la maîtresse !

Assois cet art d’une diablesse,
Dare-dare bu comme le lait,
Que juste au coeur, ô puissant fait,
Il puisse faire une caresse !

Anoblie un pauvre sauveur
De ton ego l’adorateur,
À pleine bouche aime sa joue !

Défie un sort promis au feu,
À bout d’effort, échoue au lieu
De crever là, perds et rejoue !



Veuillez noter :

Envoi...
Aucun vote pour l'instant