Partagez

Chacun vague à ses écrits,
Et chacun vaque à ses cris.
Ce n’est que résonance,
Dans l’écho du silence.

Tout un monde sans monde,
De virtuel qui s’inonde.
On partage sans ambages,
En espérant un hommage.

Comme pour montrer beau
Ce qu’on fait de l’ego.
L’étalage est de mode,
Déballage pour l’ode.

Mais ce n’est pas aimer,
Pour enfin résumer,
Que de vouloir ignorer
L’autre et le minorer.

Tout poète dans l’âme,
Sait couler une larme,
Et de sa plume trempée,
Écrire un mot sans tromper.

copyright@PGL Pierre-Gilles Léger 13.02.2016



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.5 sur 4 votes