Partagez

Aux cœurs nobles d’humanisme profondément animés
à leurs idéaux qui honnissent les infâmes ignorances
et les combattent sans relâche pour un monde transformé
en Eden où se tissent d’harmonieuses accointances

Je lève mon chapeau à vos audaces allumées
vos luttes dévouées aux éminentes délivrances
que je rejoins par le verbe à sa rudesse confirmée
pour vivre ensemble et heureux , idéal fer de lance

De ma plume coule le sang des peuples opprimés
puissent quelques vers consternés leur prêter assistance
Palestiniens et Rohingas , à tous nos frères bien aimés
en Irak , en Syrie , sous cruelle déchéance

Mes rimes gémissent attristants regards d’enfants affamés
de malades et de sans-abri jetés dans la gueule de l’errance
Barricades de sonnets aux traits durs mais jamais
de ces mots de haine plate qui appellent la vengeance

Ma plume libère des flux d’humiliations enfermées
entre les murs des douleurs laidement peints d’arrogance
et elle crache sur la face des dictateurs proclamés,
qui courbent bas l’échine devant d’incestueuses alliances

Amalgame des puissances qui n’osent s’exprimer
sur les génocides perpétrés à grossir leurs chances
dans des guerres qui ruinent les petits pays désarmés
tant qu’elles leur assurent plus de pouvoirs et d’aisance.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.75 sur 4 votes