Partagez

Les pipes de nos grands-pères ,
sont remplacées par le mystère ,
de la fumée des pipes à eau ,
qui rendent les gens un peu sot .
Et l’alcool et la bière ,
coulent bien plus que naguère ;
dans les gorges comme des rivières,
et de sang on enflamme la terre .
Partout la drogue dans l’univers ,
éclabousse un peu les chaumières ;
on se dope aujourd’hui mon frère ,
pour gagner une course vélocipède .
Même les couleurs de l’arc-en-ciel ,
ne sont plus vraiment naturelles ;
puisqu’il pose les pieds ,
sur des sols pollués .
Dieu peut-il encore ouvrir les portes ,
des cieux pour en faire un entrepôt ;
de ceux que le diable emporte ,
de s’être un jour fait la peau ?
Quand sur les tombes pousse l’ivraie ,
que les enfants n’ont plus de craie ;
on voit les complices de Satan ,
s’emparer de notre temps .

André – Aligatorpoète Pecquet .



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.86 sur 7 votes