Partagez

 

Photos-0530-1-1.jpg

Tu m ‘as donné la vie, la tendresse et l’amour,

Tu as veillé sur moi, a rêvé de beaux jours,

Soudain je suis partie sans te dire au revoir,

Pardonne-moi maman, c’est la faute au hasard.

 

De mon paradis blanc sais-tu combien je t’aime ?

Je mettrai du soleil sur ta plaie, tu dois vivre,

Je te tiendrai la main et la tienne dans la mienne,

J’inventerai des mots pour revoir ton sourire.

 

Ecoute le silence, regarde le papillon,

Il est heureux, joyeux, jouant de tourbillons,

Sa vie est éphémère…Un ange déguisé?,

Il est là pour te plaire et ton cœur égayer.

 

Je mettrai sur ta route des pétales de rose,

Pour que tu sois sereine et sur moi te repose,

Vis maman chaque instant ici-bas,

Sachant qu’un jour nous deux on se retrouvera.

Mary.

 

 



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 8 votes