Partagez

Poèmes à coups de couteaux
Quelques vers pénètrent la chair
De mon âme en lambeaux
Cris doux et légers tel l’ Éther

Strophes sur distiques en péril
Cascade de mots timbrés
Coulent entre salutaires tercets
Où le sens s ‘en va en asile!

Sanglante ironie poétique
Expression de situation tragique
S’ emparent des pages durant
Dans un tiraillement jouissant

Ma plume suffoque et respire
Quand rythme baroque rimé
Endormant mon esprit abîmé
Par des nuits où le coeur expire

Fêlure dans la peau de l ‘Art
Rasoir entailladant son monde
Bricolage cherchant des Oscars
Ou lux dans vitrines immondes

Poésie libre, refuge , espérée
Pour des plumes exaspérées
Bal à ciel largement ouvert
Massacrant Éluard et Prévert

Se vendent sur les étals
Des marchés ou en récital
Des vers pénétrant le ridicule
Fruit pourri sans pédoncule

Ma poésie prend son baluchon
Et s’en va se reposer au Panthéon
Pour une éternelle léthargie
Loin de ce vacarme, de cette orgie .

A. A .Delson 5.11.2016



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 4 votes