Partagez

Onde de parole pure
Clair de lune sans rayure
Ô partir sans mensonge
Vers des cieux amoureux
Sous les nuages peureux

Précieuse amitié
Radieuse prospérité
Ami de l’utopie
Cent fois Mille fois à l’infini
Deuil de l’amour terni

Dans les vagues de l’océan
De l’amitié
Le sentier argenté
Peint par les sentiments,
Argumente sa douce folie

Un silence imperceptible
Dessine l’ombre blanche
_C’est un miroir de soleil!_
Et tant en tremble le ciel
Que sa lumière crée sur la vague
Le relief ondoyant du ressac

Ô sentier argenté insondable
Arc en ciel,à l’infini d’étoiles,
Ornement de couleur transparente
Tu me laisses là,cahotante
Paralysée
Sur toi les yeux fixés

Puis aux premières lueurs de l’aube…

J’arrose ma prairie
Je navigue dans les nuées de buis
Avec les amoureux transis



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.5 sur 2 votes