Partagez

La fille des bords du Rhin
Au regard lumineux et serein
Nourrit de singulières pensées.
Le nom de Lorelei la fait rire,
Qui ne séduit que pour détruire,
Vengeant les femmes délaissées.

Qu’aime-t-elle surtout,
L’amour ou la liberté ?
Libre elle s’éprend de tout
Mais critique la société.
Aimante elle a tant de mots doux
Et rêve de sécurité !

L’amour la rend trop dépendante ;
La liberté, trop solitaire.
Vexée lorsqu’elle peut plaire :
La flamme semble trop peu ardente !

Aimer la liberté
Ou être libre d’aimer ?
Quitter tout au mois de mai
Mais passer l’hiver en sûreté.

Que recherche-t-elle aux vendanges,
Plus d’amour ou de liberté ?
Elle voudrait s’entourer d’anges
Et sur l’argent ne plus devoir compter.

Dans un monde où tout se démantèle,
Elle sent lui pousser des ailes
Pour aller voir tout de bien haut
Comme font si souvent les oiseaux !



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 10 votes