Partagez

L’être humain est fait de sang et de sentiments,
A lui seul revient de décider son destin.
Arrêter, lui-même, librement, le moment
D’adorer ou ignorer, de son gré, quelqu’un.

Etre aimé sincèrement est honorable,
Si l’amour d’un coté et d’autre est ressenti
Et un courant de sympathie agréable,
Embaume la sacrée liaison, sans démenti.

Aimer sans retour est un acte égoïste,
A vouloir, trop protéger ainsi, l’être aimé,
L’enfermer, dans des contraintes bellicistes,
Lui nier le droit, de librement exister.

Plus que de la protection, c’est une prison,
Donnée gracieusement, à l’aimé, par amour,
Sans chercher nullement, une honnête raison,
Ni lui offrir une moindre issue de secours.

Le prétexte idéal est dans la jalousie
Oubliant, jusqu’à ses droits élémentaires,
Pour encore mieux étouffer, l’être trop chéri,
Devenant ainsi, de lui, propriétaire.

Amour et liberté doivent faire un couple,
Où chacun trouve son bon compte sans peine,
Dans une convention aux clauses très souples,
Le gouvernail aux mains du bon capitaine.

Auteur. A.SALEMI le 09 Mai 2017.
Tous droits réservés.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.89 sur 9 votes