Partagez

Un amour furtif!

Un amour furtif, plus qu’une douce pensée
Des baisers à la sauvette, et puis un départ
On traîne sur les quais, c’est le coup de sifflet
Ce bruit strident, monotone qui fout le cafard

Pourtant il te faudra bien te faire à cette idée
Tu pries, espérant une panne, un peu de retard
Rien n’y fera pourtant, la machine est bien huilée
Les lourds micros grésillent, le temps est blafard

Une dernière embrassade
Mais c’est la bousculade
Et cette foule en escapade
Nous pousse à la bravade

Il vous faut vous éloignez, nous cri déjà le portier
Les badauds fuient les boutiques, sortent de la gare
Ainsi va le train de la vie, on ne peut qu’avancer!
Ce n’est qu’un au revoir, tous se hâtent dare-dare

Là, derrière la vitre, je vois des yeux hagards
Inutile de pleurer, il me faut quitter le quai
Je me dépêche et d’un dernier geste faiblard
Je salue mon aimée ! Le soir sur moi est tombé

Thierry Titiyab Malet (le 18 février 2017)



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 18 votes