Partagez

Ces yeux couleurs des mers
éveille mes frontières.
La où mes pas n’ont jamais touché terre.
Me voilà à pied joint au creux d’une rivière,
embardé d’immenses cratères.

Les mains débordantes de fleurs
Humé de cette charmante odeur
Appartenant à ma très chère.
Ma somptueuse orageuse
ma tigresse amoureuse.
Pris au piège de ce chasseur
sans cœur.

Que faire ma douce de chair
s’éffondre dans les enfers
de celui qui l’appelle.
Cette scène en souffrance
escortant sont inconscience.
Marchant vers les funérailles
de mon amour.
Pour l’accompagné trouvant ces seuls paroles.

Pour toujours, chère amour…
Li



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.05 sur 22 votes