Partagez

Aux aubes colorées, osons les chiendents

Qui s’effleurent aux ardeurs enivrants

Laissant choir une douceur sans pareille

En veine à de vigoureux désirs charnels.

Approche ma douce, prends les reines

Dresse-toi comme une jeune lionne

Laissant vriller ta longue chevelure

Qui m’emporte à tes orgasmes mûres.

Arque-toi à ma verge pleine de bonheurs

Laissant liberté à nos corps en chaleurs

Puis oublions tout de nos deux apparences

Et vibrons éperdument de fougues transes.

Allume-moi de désirs soifs de toi

Faisons l’amour, vivons-le sans loi

D’une passion mouillée d’engrenages

Et de ta tendresse de soie sauvage.

Écrits de Ludovic BEKOU (Outsider)

Tous droits réservés.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 4 votes