Partagez

Si vous saviez comme j’ai hâte de vous voir !
À chaque rencontre, mon cœur est à la fête,
Vous comblez ma vie sans vous en apercevoir.
Mais je redoute aussi que tout cela s’arrête.

Vous ai-je dit avoir connu d’exquis moments
Lorsque nous croisions sur le chemin des dunes ?
Et de m’être enivré de vos parfums charmants
Qui s’enfuient le long de la grande lagune ?

Lorsque Éole brasse vos longs cheveux soyeux,
Semblable à l’Océan tourmenté qui nous borde,
Et qui prend la lueur marine de vos yeux…
Encore fallait-il qu’un jour je vous aborde…

Jacques Dupé – Amphitrite
image: deviantart.com



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.29 sur 7 votes