Partagez

Première année et devant elle, je fonds
Evidemment, rien n’est encore Coton
Deuxième année, elle m’ fait toujours jouir
Surtout quand elle se présente tout en Cuir
Cinquième année, on se touche que dimanche
Noces de Bois veulent qu’amour déjà s’ébranche
Et on arrive à dix ans, mine de rien
L’amour délavé, puisque noces d’ Etain
Quinze ans, on a perdu notre idéal
L’amour s’ébrèche pour les noces de Cristal
Dix-sept ans, l’avenir s’annonce morose
Ne reste que les épines des noces de Rose
Vingt-huit ans, je suis encore avec elle
Mais ce sont tout, sauf des noces dites Nickel
Allez, c’est bon, trente-six ans, j’ me débine
Plein la patate à noces de Mousseline
J’imagine déjà trop bien le décor
Si avec elle, je vais jusqu’aux noces d’Or…



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.4 sur 10 votes