Partagez

Apparition crayonnée

Le crayon caressait la blancheur de la page,
En laissant un tracé qui ne menait à rien,
Mais qui semblait avoir soudain comme une rage,
Pour suivre sans vouloir un rêve magicien.

L’artiste barbouillait sans savoir qu’androïde
Naissait sur le papier, un corps peu différent
De celui, qui venu d’un blanc astéroïde,
Voulait le contacter sans être effrayant.

La sanguine ébauche du messager elfique
En s’animant alors, le rendait plus précis
Mais malgré sa laideur nulle horreur terrifique
Ne vit son créateur peindre un trait imprécis.

Car sous son regard noir se dessinait l’oeillade
D’un être un peu farceur mais qui lui souriait
Et s’animant soudain l’emmenait en ballade
Pour le faire exister loin de ce monde abstrait.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 1 votes