Partagez

Assis sur le Néant !

Cela fait bien des années
Que je t’attends là !
Assis sur le néant
Bientôt il ne sera plus

Balayé par les vents,
Rompu !
il serait bien temps
Nos amours ont vieilli,
le mien se sera bien terni

Pourtant!

Pourtant je ne peux me résoudre
et tant pis
Je te sais déjà loin,
sur cette nouvelle terre du dépit !

Mes fleurs à la main,
Ces crevasses qui se font hardies
La souffrance s’épanche,
Mon cœur se veut plus érudit

Je mâche mes maux!
Mais le moment
ne se veut pas,
à être, ou conscrit

Pourtant!

Pourtant tu sais
Qu’il faut accepter
Et t’éloigner
loin du déni !

Car nos amours
Confondus
Le jour se lève
Je peine
T à peine
Je suis déjà très loin

Ton cœur m’oublie,
on n’y peut rien
Le temps s’est égaré
Pour toi, j’ai mûri

Pourtant

Et « plus Rien » !

Thierry Titiyab Malet 4 juin 2016



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.83 sur 24 votes