Partagez

Au bistrot du marché

Il y a la femme qui picole à côté
Elle me plaît
Je ne la regarde pas , mais elle me plaît
Son corps est droit dans sa chaise , l’air absent mais elle est bien là
Elle a ses deux mains collées contre son verre  , elle aspire le soleil
Elle boit des petites rincées , je sens ses bras qui tremblent
Elle n’attend rien , je ne sais pas
Elle me plaît , elle me plaît parce qu ‘elle fait danser le monde dans son silence , dans son élégance frêle d’une vie usée qui ne se dit plus
Son gosier est plein , je sens qu’elle va partir ….et puis merde ,elle s’en va !!
En quelques secondes tout l’espace qu ‘elle avait rempli est envahi par de gros mufles qui se mettent à parler fort , ils sont laids , ils sentent le soufre , ils parlent de rien , c’est blanc ce qu’ils disent .

Anne .B



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 4 votes