Partagez

Au cœur du silence,
(Terza rima)

Comment me souvenir, si ma mémoire s’évade,
De ce qu’est mon passé, d’où je viens, qui je suis,
Chaque jour je la tanse, hélas elle se dégrade.

J’essaye la lecture, je persiste en écrits,
Je balance des mots qui parfois sont étranges,
Je réécris leur sens, je les entends qui crient.

Ils sont là sous ma plume, je les pose et les range,
Ils ne me plaisent plus, ma gomme les efface,
Pourquoi fais-tu cela, me dit un petit ange ?

Je ne sais pas pourquoi, alors je perds la face,
J’arrête un court instant, mon chagrin est immense,
En l’absence de bruit, la peur refait surface.

Je veux donner le change, faire acte de présence,
Je sais qu’autour de moi, tout le monde a compris,
Que je suis partie loin, direction le silence.

Et que c’est le début d’une très longue nuit !

© Danièle Labranche



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 1 votes