Partagez

Au creux du silence
A fleur du dit
****
Mes pas dans tes silences moissonnent des galets
D’une parole qui roule et point ne se dit
Roulis des émois et des envies empalées
Dans un sanglot inaudible brisant mes replis
****
Dans mes silences ton esprit ameute ses valets
Course éperdue dans le giron des non-dits
L’incompris dresse allègrement ses fictifs palais
Et plante ses étendards au vent qui se dit
****
Une douleur sourde est là reste et se prédit
Dont les échos te semblent mal dallés
Un chemin que tu évites pour ses redits
Mots envolés égarant leur âme volée
****
Au creux du silence à la fleur du dit
Aussi bien frustrés que bien calés
Le poète est à l’orée de toute allée
Où l’être se révèle par ses dits et audits
****
Mebkhout Beghdad



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
3.67 sur 3 votes