Partagez

Je sens en moi monter l’odeur
D’une alacrité qui m’enflamme
Enivrant mon cœur et mon âme
D’un goût alléchant de bonheur

Tout au long du mur de ma vie
Le bonheur a fixé ses écrits
Ce sentiment que je savoure
Hum! N’est-ce pas bien de l’amour?

Un amour, pour combien de temps?
Est-ce ça le plus important?
Suffit-il qu’on s’aime vraiment
Et être patients pour l’instant?

Dieu du ciel! pourquoi ce doux sort?
Ne sens-tu pas que tu m’emportes
Bien loin du réel? Peu m’importe!
Que j’y sois même après ma mort

Avec ton sourire comme arme
Et les menottes de ton charme
Serrant ferme mon petit cœur
Tu me jettes au fort du bonheur

De jour en jour ma peine augmente
Alors derrière ces barreaux
Je suis seul et oui ça m’enchante
Que je sois seul dans mon cachot!

S.E.M Guy Rochard KERNIZAN (05-02-2015)



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 4 votes