Partagez

Te souviens-tu ma blonde Lilly,
Sous le grand arbre, toi et moi
Au jardin des Tuileries à Paris,
Devant les gens au regard étroit.

Faisant fi de leur ridicule avis
Si loin d’eux, assis sur un banc
Et butinant tes lèvres si jolies,
Dégustant ce rêve d’un instant.

Nous transportait un amour fou,
Sur la mer paisible de tes yeux bleus,
Nos baisers raffinés les rendaient si jaloux,
Même les petits qui arrêtaient leur jeux.

Dans cet univers magique, nos âmes unies
Par le nectar de nos bouches sublimes, enivrées,
Humant pleinement, rougissante Lilly,
de ta belle gorge profonde le parfum exhalé.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.75 sur 16 votes