Partagez

AU MILIEU DU DESERT

Il y l’impénétrable, logé au plus profond de mon être, l’essence même de la source.
Là, en secret, je m’allonge avec les yeux de l’amour, en direction de la grande ourse.

Homme je suis, mais je me cache des sirènes qui chantent au loin du rivage.
Je résiste, en mon endroit unique, et j’observe de l‘intérieure, c’est plus sage.

Mais en creusant au centre de mon corps de sable, tu trouveras le goût salé,
D’un océan de lumière, que seul des montagnes d’apparences t’empêchent de mesurer.

Un jour, échouée sur la plage, tu entendras le bruit sourd de mon cœur qui espère,
Que ton chemin guide ta main pour planter une graine de vie au milieu du désert.

Franck Guésar
Copyright 2017

photo: Cut-Throat-Valley-Carl-Warner-grainedephotographe.com



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.67 sur 12 votes