Partagez

Mille regrets de t’avoir quittée sans au revoir,
Sans avoir pu soulager ton désespoir,
Ni avoir su t’insuffler un nouvel espoir,
Moi, qui croyais très dur, en avoir ce pouvoir.

Tu avais un gros et lourd besoin d’écoute.
Je me trouvais là, par hasard, sur ton chemin,
Solidaire, le cœur sur la main, comme un boy scout,
Volant à ton secours, l’esprit des plus serein.

Et puis ta vie est devenue une passion.
J’ai voulu réparer toutes les ruptures,
Surtout avoir d’avantage d’explications,
T’apporter soutien et réconfort le plus sûr.

Imitant Dieu, qui est l’unique créateur,
J’ai voulu en m’inspirant de ton histoire,
Faire un bon roman, en écrivain amateur
Hélas, la tâche, s’est révélée un purgatoire.

Mon personnage s’éclipsa dans la nature.
Mon roman n’est devenu qu’un vieux souvenir,
Ma belle histoire a perdu toute ossature.
L’inspiration n’est plus prête à revenir.

J’attends patiemment le retour de ma muse.
Etant, pourtant grand amateur de gazelles
J’ai dû surement manquer de bonnes ruses,
La laissant me glisser des mains, l’hirondelle.

Mille mercis, pour ton entière confiance,
Pour tes éclats de rire, tes confidences,
Pour tes mots, pour tes pensées, pour ton silence,
Qui m’ont fait du bien, et une joie immense !

A.SALEMI Le 26 Novembre 2016.
Tous réservés.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.89 sur 9 votes