Partagez

Quand la vie jette son fardeau
Par tous les soucis alourdi
Hâte-toi au seuil du tableau
Sur lequel tu prends appui.

Quand tu seras à ses portes
Baisse les sourcils pour bien lire
Ses graffitis ses ailes ouvertes
Myriade de couleurs riantes.

Quand tu seras devant la toile
Deguste-la de tous tes sens
Un air de musique t’ebranle
Le corps vibre le coeur en transe.

Les autres en crue dans ce temple
Calinant l’âme et la mémoire
Chaque icône dit une histoire
Trace signée par les étoiles



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 1 votes