Partagez

Quand le matin fraîchement à genoux
Dans la rosée se signe à tire d’ailes,

Quand la vallée roule autour de son cou
Son chandail de brume au dessus des prêles,

Quand le vent vient gémir sur ma fenêtre
L’écho d’un parfum tombé des falaises,

Quand le ciel n’est plus qu’un rayon à naître
Rose cupidon, une chaste braise,

Je me rendors avec une étoile. ….



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 6 votes