Partagez

Il y a des jours où l’on ne veut rien,
On n’a pas envie, l’esprit rebelle à tout.
Un rien nous agace, rien ne va,
De ce qu’on a à faire, on s’en fout.

Il y a des jours où ça révolutionne,
A l’intérieur c’est la guerre.
Le pouvoir, le vouloir ne fonctionnent,
Et le devoir qui se perd.

Il y a des jours où on enverrait tout paître.
Le bien et le mal se disputent notre Âme.
C’est à celui qui en deviendra le maître,
Et nous qui avons envie de prendre les armes.

Il y a des jours, en nous c’est la tempête.
Il souffle si fort dans notre maison,
Que c’est le désordre, et nous on peste,
De ne pouvoir mettre ordre dans la raison.

Il y a des jours, ça fait du bien,
De se défouler, crayon sur le papier,
Comme se venger à coup de poing,
Et tout envoyer dans le panier.

copyright@PGL Pierre-Gilles Léger 31.03.2015



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.94 sur 17 votes