Ligue des Poètes

Auteur

Abdesselam Salemi

Comme le sourire

Merci ! dit de bon cœur ne coûte rien, Comme le sourire  qui fait du bien, A  celui qui le reçoit, contre rien, Ou la  brise fraîche du bon matin. Un enfant qui a appris ses devoirs, Attendant, sa  récompense… Lire la suite →

Ne pas se fâcher

Il vaut beaucoup  mieux être indifférent,  Quand le cœur n’y est plus vraiment, Le vis-à-vis, pas du tout franc, Fuyant du regard, n’offrant que le flanc. Il vaut mieux se muer  en bloc de  glace, Quand le sentiment n’a plus… Lire la suite →

Outarde

Mon amie est une princesse Qui domine sa peuplade Sa présence est mon ivresse Sans elle,  la vie est fade. Elle ressemble à  une outarde,   Grand  privilège des émirs.      Pris  au piège de ma cocarde, J’y ai… Lire la suite →

Le mal être

Ce soir,  je sens très fort, un mal être,  Une émotion qui pèse comme un fardeau. Mon cœur que l’épouvante pénètre, Subit les fortes douleurs de l’étau  Ce matin, tout était encore beau Mes pas étaient sûrs et trop bien… Lire la suite →

Joie sous la pluie

Quand arrive la pluie dans nos contrées, Les habitants se réveillent tout gais, Les enfants surtout, émerveillés, Courent dans tous les sens, habits mouillés. Nos commerçants s’accordent une exception, Ferment échoppes et alimentation, En famille, improvisent excursions, Profitent ainsi de… Lire la suite →

La muse et son poète

Tu sais lire mes poèmes avec verve, Leur donnant tendre lecture, qui sied. Tu sais impulser  mes fous rêves, Tendre la main, me montrer où aller.  Par tes attraits, je suis fort attiré, Leur encore résister, fait plus souffrir. De… Lire la suite →

La vie est ainsi faite.

Ne sois pas triste, la vie est ainsi faite ! Tu as appris que ta mère est bien décédée, Triste  nouvelle, te tombant  sur la tête,  Tel un toit croulant, à la charpente lâchée. Abattue, foudroyée, tu vois la vie en… Lire la suite →

Quitter tout, pour l’inconnu.

Le destin  donne à chacun un sursis, Certains trouvent  au travail,  leur bonheur, Acquérant   une vie, très bien réussie, D’autres ne font que chercher, un ailleurs. Emigrer vite, vers de très beaux pays, A la recherche  de leur idéal,… Lire la suite →

Madame la Prof.

La jeunesse contient de ces folies, Dont certaines sont inoubliables. Les cours d’Anglais nous ont permis     De joindre l’utile à l’agréable  Professés par une dame bien aimable, Très élégante, que beaucoup admirent,  Nous l’ont rendue plutôt désirable, Tout… Lire la suite →

Entre hier et demain

Le temps court, souverain, Les siècles, années, mois, Les soirs, nuits et matins ; Dicte sa seule loi. Entre hier et demain, Et même au-delà, Le temps fait son chemin. Aujourd’hui il est là.  Ce jour est bien le tien,… Lire la suite →

Le départ d’un grand

Tu parlais très juste, grand combattant ! Dès l’aube de ta vie de militant, Tu avais, jeune encore,  rejoint le front ! A toute injustice tu as dit non ! Slimane Amirat, tu es l’un des grands ! L’ Algérie, dans… Lire la suite →

Cacher ta peine

Tu as préféré garder le  silence, Sans prendre ta défense, aucunement, Cacher ta peine et ta souffrance, Laissant, en suspens, mes questionnements ! Tu as fait ton choix avec courage,  Et préféré, plutôt te sacrifier, Que d’exercer le moindre chantage,… Lire la suite →

Fleuve bien borné.

Le fleuve, bien borné par ses deux rives, Ronfle   paresseusement, dans son lit. Rêvant  sûrement d’une dérive,                                  Pour aller dans tous les sens,… Lire la suite →

Théâtre des ombres

Oh !  Le charmant  théâtre des ombres ! Tantôt, source de lumière, jeu de mains Devenus  à l’écran, êtres  sombres,  Contant des fables, sur bêtes et humains   Tantôt  figurines en carton peint,  Manipulées,  entre lampe et écran, Par  des… Lire la suite →

La « Gendarmette »

Dans son grand rôle de «  gendarmette » Bouclettes, débordant de sa  casquette, Le regard sévère, des plus directs, Elle doit devenir très sportive et svelte. Louis de Funès  la grande vedette, A  usé ses tics d’adjudant  correct, Son autorité,… Lire la suite →

Yeux masqués (89)

Belle source de vie, que la vue ! Au  réveil, on se lève serein. Appréciant  la vie, ce don du divin,  Heureux et comblé d’en être  pourvu. On lève les rideaux le matin. Par le menu réflexe au  réveil,  Jaillit… Lire la suite →

L’Artiste, c’est le poète.

Avoir l’âme d’un artiste, Jouer des cordes vocales,  Comme fait  le bon choriste ; La musique est un autre régal. Etre  trapéziste sans égal,  Etre Clown, même  grand  danseur, Dans leur numéro bien spécial, Font tout pour votre  bonne humeur…. Lire la suite →

Abri quelque part

Quand la joie recule, campe méchante humeur ! Quand, de nos espoirs, il n’en reste plus  aucun, La  guigne nous poursuit, avec  tous ses malheurs, Détruisant  rêves,  projets de beaux lendemains. Quand le chemin suivi, s’est avéré erreur, Le parcourir… Lire la suite →

Etre tolérant

Aimer Dieu, c’est aussi être tolérant, Comme nous l’étions jadis, tout enfant, Demeurer à l’âge adulte très  innocent, L’esprit, même le cœur, ouvert le plus souvent. Admettre  de ne pas avoir toujours raison, Au travail, dans la rue, surtout  dans la… Lire la suite →

Mots du cœur et autres.

Il y a les mots qui expriment la tendresse, Beaucoup de douceur, surtout de la finesse. Il y a les mots des gens, pleins de gentillesse, Que la haine et la méchanceté agressent. Il y a les bons mots, pour… Lire la suite →

Message Urgent

Éloigné, Je l’ai chargée d’un message urgent,
Celui de lui souhaiter santé et bonheur,
De lui rappeler de même nos beaux instants,
Quand l’amitié a su très rapproch

Mon Ramadan

Sans la permission de qui, plus que tout, j’aime,  Et bien avant l’âge requis, pour ce grand devoir, Tôt, dès le matin, sans rien manger ni boire, Je suis sorti  à l’assaut du grand carême. C’était un jour d’été, début… Lire la suite →

La nature en fête (88)

En ce beau printemps, hôte de valeur, Dame nature reprend ses couleurs,                    Les plantes bourgeonnent tout en splendeur, Les lacs attirent les oiseaux migrateurs.             La… Lire la suite →

Le 1er Mai des retraités

Le 1er Mai des retraités est très calme,
Il ressemble absolument à toute l’année.
Bien loin des beaux défilés et des vacarmes,
Le retraité mène sa vie, trop bien ryt

© 2018 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils