Ligue des Poètes

Auteur

Abelard

MIGRANT

Je n’ai plus de photos, c’est moi qui les déchire :

Les passeports ne rendent pas les gens meilleurs.

ET SI J’EN DIS ENCORE 💋

Tenir jusqu’à l’aurore et tout recommencer,
Donner une aube au cœur pour mieux en voir le jour.

POUR PLUS LONGTEMPS DE TOI 💋

J’inventerais aussi le fil à couper l’heure,
Pour dire au temps du cœur qu’il reste et qu’il demeure.

EXCALIBUR 💋

Le cœur et la raison font amants philosophes,
Qui répondront toujours aux baisers de leurs strophes.

SEMPER EADEM 💋

Je pleurerai toujours au creux de ton épaule, Puisque l’amour est larme et que ton arbre est saule

GERGOVIE 💋

Parmi les ignorants et les analphabètes,
Nous resterons tous deux amants de Gergovie.

MEMORIES 💋

Je te fais un poème et tu portes mes mots,
En mère universelle, en auberge à marmots.

LE REGARDOIR 💋

Tu es un paysage ignoré par le temps,
Comme un peu d’éternel quand j’ouvre ma fenêtre,

LA MANDORE 💋

J’ai perdu bien du cœur à soupçonner les roses,
D’obéir à Ronsard pour te rendre éphémère …

NUIT DE NOX 💋

Ne pas distinguer l’autre et voir obscurément,
Qu’il s’agit bien d’amour et pas de sentiments.

SAUF ERREUR DE MA PART 💋

Sauf erreur de ma part, je marchais au radar : J’avais rangé mon spleen dans un épais brouillard, Dans un fourreau d’oubli invisible à  l’œil nu … Or, même en cherchant bien, je ne l’y trouvais plus. Sauf erreur de… Lire la suite →

JE T’ÉCRIS CE TEXTO 💋

Je t’écris ce texto et j’y mets pleins de mots, De ceux qu’on veut entendre à ceux qu’on voudrait dire, Du prénom qu’on susurre à celui qu’on soupire: Tu es mon Héloïse et je l’écris texto. Quand je n’ai plus… Lire la suite →

JE ME COUCHE À TON JOUR 💋

Je me couche à ton jour, je me lève à ta nuit, Bienheureux mon amour, malheureux mon ennui. Je me plie à ton joug, je m’évade à ta page, Bienheureux mon écrou, bien aimé ton image. Je me couche à… Lire la suite →

LE MESSIE D’OR 💋

Pour le Dieu qui m’a fait, pour le Dieu qui me cloue … Je t’invite à ma table en tirant sa rallonge, Tu prendras de ce pain qui se mange à genoux. Refais-moi cette Cène où tes lèvres me rongent… Lire la suite →

LE REDOUBLANT 💋

Je suis tout seul sous mon buvard, Écrasé par un bras flemmard, Qui n’a plus temps de larme avant la sonnerie, Qui rendra ma copie au maître de ma vie. Je suis tout seul dans mon cartable, Avec La Fontaine… Lire la suite →

À JAMAIS 💋

Moribonde à  jamais, à  jamais renaissant, La vague est une enfant que sa mer berce en vain; Éveillé à  jamais, à  jamais somnolent, Mon amour vient lécher l’absolu de tes seins. Balayée à  jamais, à  jamais revenant, La feuille est… Lire la suite →

USQUE TANDEM 💋

Je t’aimerai d’amour jusqu’à mon dernier cœur, J’ameuterai Vigny, Virgile et les voleurs, Pour séquestrer les mots dans leurs conciliabules, En ne laissant que des tirets et des virgules. Je t’aimerai plus tard, jusqu’au bout de mes dires, En bravant… Lire la suite →

LES POMMES 💋

On était si bien sur terre … Loin des oiseaux pervers, loin des nuages gris, Je maudis les serpents, je déteste leurs pommes, Ceux qu’inventent les gens, ceux qu’enfantent les hommes, Leur mal ne suffit pas à faire un paradis…. Lire la suite →

LES MOTS QUE JE T’ÉCRIS 💋

Les mots que je t’écris sont les baisers de ta lecture, Ils ont du cœur et du passé dans les racines. Embrasse-les profondément pour qu’ils murmurent! Mets-leur un peu de rouge à farder les lettrines! Comme un copiste pieux, fais-leur… Lire la suite →

PEUT-ÊTRE 💋

J’ai reconstruit mon fief sur des chagrins lacustres, Tant les mots sont des eaux, tant mes yeux sont buvards. J’ai la passion barbare et l’amour un peu rustre, Je suis un mauvais ladre ou peut-être Abélard. Comme un poulpe à… Lire la suite →

DE PLUS LOIN QUE PERDU 💋

De plus loin que perdu, j’ai retrouvé ta rue, Après des mois d’errance et des mers parcourues ; Je reviens dans ma ville et mon nom est personne : Toi qui n’y fus jamais, je t’y rends autochtone. De plus… Lire la suite →

LES YEUX 💋

Je cherche un amour fou dans les tons plutôt noirs, Avec du rouge intense arraché à Stendhal, Recopié sur le ciel dans ses lueurs du soir… Et les yeux de Sorel dans les yeux de Rênal. Je cherche un amour… Lire la suite →

LA FEMME ASSISE 💋

Si j’étais une chaise, un pliant, un fauteuil, Je serais suffisant et tout pétri d’orgueil, Quand tu viendrais poser le bas de ta personne Sur mon avidité pour me changer en trône. Si j’étais confident, indiscret ou Voltaire, Tu ne… Lire la suite →

UN PEU D’ÂNE 💋

Si le mouton pouvait parler pendant ma nuit, Il te dirait « Bergère ! Où sont mes blancs amis Et quand reviendras-tu dans notre Domrémy ? » Car mes yeux sont ouverts, car le sommeil me fuit. Si le lapin… Lire la suite →

© 2018 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils