Ligue des Poètes

Auteur

Alain Verdure

L’ARTISTE N’EST PLUS LÀ

Hauts- parleurs au silence, les micros sont éteints, Les lumières en même temps ont perdu leur couleur, Les étoiles dans les cieux ont perdu de leurs teints, Un oiseau qui se pose a perdu son bonheur. Sur la scène à… Lire la suite →

LE CHIEN

Une ville comme une autre, une rue comme une autre, Un trottoir comme un autre, un hiver comme un autre, Un chien est allongé, ça n’a rien d’anormal, Il regarde son maître, il ne fait rien de mal. Il regarde… Lire la suite →

LES VISITEUSES DE LA NUIT

Quand la nuit doucement étend son manteau noir Et qu’au bout de la plaine disparaît l’horizon, On les voit apparaître comme un signe d’espoir Un peu comme une fleur quand change la saison. Quand la nuit lentement étend son noir… Lire la suite →

AVANT QU’IL SOIT TROP TARD

Il était là, là devant moi, Comme un soleil resplendissant, Comme une étoile, sans foi ni loi, Il était là, éblouissant. Il était là, comme un géant, Comme un sommet infranchissable, Une montagne, ou un volcan, Comme un trésor, insaisissable…. Lire la suite →

CHAMP DE BATAILLE

Durant combien de jours et tout autant de nuits ? Durant combien de temps à attendre la fin ? La terre avait tremblé de ces coups, de ces bruits, Avant que le silence réapparaisse enfin. Combien étaient partis, combien allaient… Lire la suite →

L’AMOUREUSE, L’AMANT (acrostiche)

L’ amour au fond des yeux lui donne des étoiles, Au milieu d’un ciel bleu où le soleil est roi, Même sur l’océan les grands bateaux à voiles Oublient leur horizon, on ne sait pas pourquoi. Une fleur qui parait… Lire la suite →

VIE DE MINEURS

Ils regardent le ciel, une dernière fois, Avant de s’enfoncer au centre de la terre, Toujours un peu la peur, comme on a quelquefois, De laisser une vie ou un amour derrière. Et puis c’est la descente, aussi longue que… Lire la suite →

LE PETIT GARÇON ASSIS SUR UN NUAGE

Au petit garçon assis sur un nuage, Je demandais pourquoi il se trouvait ici, « Je pêche les étoiles » il me répond très sage, « Si vous pouviez m’aider, je vous dirais merci ». Au petit garçon assis sur… Lire la suite →

OURAGAN

Le soleil et la mer, la douceur d’un été, Des paysages beaux à en perdre la vue, On croirait que le temps ici s’est arrêté, Si vous cherchez repos, vous êtes bienvenue. Mais soudain c’est le vent qui se met… Lire la suite →

LE MOUTON

« S’il te plaît, dessine-moi un mouton » disait le Petit Prince, J’ai sorti une page et mon crayon taillé, Je n’avais rien de plus, oh je sais que c’est mince, On ne fait pas tomber de la neige en… Lire la suite →

SYMPHONIE DE LA NUIT

J’entends de la musique au milieu de la nuit, Comme une symphonie qui perce le silence, Et je retiens mon souffle pour étouffer un bruit, Et c’est mon cœur alors, qui frappe la cadence. J’entends de la musique au milieu… Lire la suite →

UN BRUIT DE TROP (aux victimes d’attentats)

Le monde est silencieux, autant que faire se peut, La terre est silencieuse, autant qu’il est possible, La vie est silencieuse, excusez-la du peu, Et c’est alors un bruit, on ne peut plus horrible. Et c’est alors un bruit, qui… Lire la suite →

LES VIEUX

Je rentrais à pas lents, disons, sans faire un bruit, Pour ne pas déranger les mouches dans leur sieste, Pour ne pas les troubler au milieu de leur nuit Et qu’elles s’affolent alors, et surtout tout le reste. J’avançais lentement,… Lire la suite →

LA MÊME ROUTE

J’aurais voulu lui dire, qu’elle avait de beaux yeux, J’aurais voulu lui dire que son joli regard, M’avait mené aux nues, m’avait mené aux cieux, J’aurais voulu lui dire, mais il était trop tard. Lui dire que ses beaux yeux… Lire la suite →

UN CLOWN PLEURE

Le clown est là, là devant nous, Il nous sourit et nous fait rire, Nous en échange, le croirez-vous, Nous on se force, à un sourire. Mais quand le soir étend son voile, Qu’il reste seul au fond de lui,… Lire la suite →

ET LA COLOMBE PASSE

Tout en haut de son mat le drapeau flotte au vent, Personne ne l’entend, personne ne le voit, On regarde le sol, comme on le fait souvent, Pourtant une colombe passe au-dessus d’un toit. On regarde le sol, comme on… Lire la suite →

L’époux et les poux

Il se grattait la tête, pas de quoi s’inquiéter, Pourtant je vous le dis sa femme, elle, s’inquiéta, Elle posa la question, « mais pourquoi te gratter Si tu ne sais pourquoi ? patati patata». Le mari répondit de sa… Lire la suite →

LA LETTRE

Elle était là, debout, au milieu de nulle part, Regardant l’horizon qui fuyait au lointain, Repensant à hier, à ce dernier départ, À la lettre d’adieu qu’elle serrait dans sa main. Une larme coula sur le bout de papier, Elle… Lire la suite →

MON AMI

Toi mon ami d’enfance, mon ami de toujours, Je regarde tes yeux et je vois mon passé, Je repense à nos jeux, je repense à ces jours, Et je sens en mon cœur, quelque chose est cassé. Toi mon ami… Lire la suite →

LETTRE AUX TERRORISTES

Messieurs les terroristes, Ne semez plus la peine où il y a des rires, Ne semez plus la haine où il y a l’amour, Ne semez plus tristesse où il y a sourires, Donnez-nous un aller mais surtout un retour…. Lire la suite →

ARENE

Il se tenait debout, l’épée au ciel dressée, Il regardait la bête, face à lui silencieuse, Et puis soudain l’épée, d’un seul coup fut baissée, Cachée derrière son dos, pour une fin heureuse. L’animal était là, face à lui, immobile,… Lire la suite →

L’ANGE NU

Un enfant dans son lit, attendait l’au-delà, Attendait que la nuit lui ouvre un nouveau monde, Il n’y a rien là-haut, ça on le sait déjà, Mais ne lui dites pas, promettez une ronde. Un enfant dans son lit, attendait… Lire la suite →

LA VISITE

On entrait en silence,comme au sein d’une église, De peur de réveiller le chat sur le coussin, Les fenêtres couvertes d’une poussière grise Laissaient filtrer le jour qui passait sans entrain. Quelques mouches affolées formaient un bataillon, Vrombissant de colère… Lire la suite →

NOS REGARDS SE CROISÈRENT

Elle remontait du sud, je descendais du nord, Elle recherchait l’amour, je cherchais la chaleur, Nos regards se croisèrent, com‘ d’un commun accord, Tout au fond de ses yeux, je n’ai vu que douceur. Je me suis retourné, elle avait… Lire la suite →

© 2018 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils