Ligue des Poètes

Auteur

Cheikh Said Mecherri

Les trois amis virtuels

C’était un « cône » Avant d’être une icône Quand son signal résonne En appelant son « ex » Apparaît le sillon Là où on cherche « sion » ! Le « cône » est un « ex » sans… Lire la suite →

Le patrimoine humain

Parfois, en contemplant les monts et les vallées, Parfois en suivant des vergers les allées, L’on découvre, hélas, la trace du genre humain, Ces mains qui agissent sans nul ménagement Perturbant les lieux, y allant à deux mains, Causant dans… Lire la suite →

Bonjour les dégâts

Quand les liens sont noués Et que tout est promis, Quand on a avoué Avoir bien fait son choix. Alors, tout est permis Un peu plus qu’on ne doit. On dit pour le meilleur Mais aussi pour le pire Sans… Lire la suite →

Mon … futur

Quand je cherche un mari, J’en veux un bien mignon Qui sera bien marri S’il n’est pas élégant. Quand je cherche un mari Il faut qu’il soit souriant Qui sera bien marri S’il n’est pas séduisant. Quand je cherche un… Lire la suite →

Motus et maudits

Chercher et trouver les « mots dits » Pour retrouver surtout les « mots tus », S’avère délicat pour un « motus » Les premiers étant déjà « maudits ». Parfois, dans le langage, des mots sont cachés Tandis que, souvent, d’autres mots sont lâchés Quand le choix… Lire la suite →

Est-ce le chien qui aboie ?

Aboyer, pour un chien, est une forme d’expression Un chien peut aboyer, demandant sa pitance, Tout comme il aboie, dénonçant une présence, Appelant son maître à faire attention. Il peut aussi chasser, recherchant la proie, Au plaisir de son maître,… Lire la suite →

Les trios

Dans la vie, certaines choses s’en vont sans revenir. Etant choses de valeur, il faut s’en souvenir Cela va en trio et jamais en paire Pouvoir les gagner serait une bonne affaire. Le temps qui s’en va et les mots… Lire la suite →

Les besoins de l’homme

Quand Dieu a créé l’homme, Le faisant à son image, L’homme, ainsi, se surestime Et, depuis, n’est plus resté sage. Ainsi, ce qui lui manque Face à tout ce qu’il a, Ce n’est point à la banque Qu’il le trouvera…. Lire la suite →

Le cœur n’y est plus

Je t’aime, mon élu, mais le cœur n’y est plus ! Je t’aurais soutenu si tu n’avais déplu ! Tu oublies que le cœur est un organe changeant Qui aime ou déteste si l’on est négligeant Des devoirs sociaux, nécessaires,… Lire la suite →

L’unique dans le groupe

Dans notre bon groupe, Nous formons une belle troupe, Nous sommes complémentaire Et je suis toujours volontaire A vouloir toujours bien faire, Mon nez plongé dans les affaires. Mais une chose me tient à cœur : Je suis le seul… Lire la suite →

Tais-toi quand tu parles

La parole est un fait, la parole est un acte, La parole, parfois, semble imparfaite, La parole exprime, souvent, une victoire La parole exprime aussi la défaite, La parole émane d’une source de savoir. Certaines personnes, usant du langage, S’imposent… Lire la suite →

Je t’envoie mon silence

Du fin fond de ma douce tristesse, Ayant occulté toute forme d’allégresse, Je t’adresse, Sans savoir si tu auras la finesse De comprendre, enfin, que ma faiblesse Ne sera jamais une sorte de paresse. Ainsi, je m’incline et me confesse,… Lire la suite →

Ce qui me plait en ce monde

En ce monde, ce qui peut faire sourire, Défiant le naturel, De voir et d’en rire La débrouille occasionnelle, Parvenir à ses fins, celles-ci inespérées En toute circonstance, Réussir l’inouï et avoir opéré Avec grande excellence ! Que peut faire… Lire la suite →

Au pays des géants

Au pays des aveugles, les borgnes seraient « rois », Au pays des nains, les géants feraient quoi ? Une seule chose banale qui ferait rire jaune Installer une poubelle au sommet d’un poteau Fixée par des boulons et paraissant… Lire la suite →

L’innocence juvénile

Sur une place publique, l’innocence apparaît Trois frères y sont assis ensemble, sur un banc De ces trois enfants, Idir est le plus grand Et les deux jumeaux de trois minutes séparés. Idir semble nous dire : « C’est moi… Lire la suite →

L’inquiétude et le stress

Ce siècle est malade de maladies nouvelles ! Les gens sont pressés, le retard est formel, On se cherche vivement demandant les nouvelles Cette recherche, désormais, est source de querelles ! On s’inquiète des amis, des membres de la famille,… Lire la suite →

La grand-mère du village

Dans mes souvenirs, si profonds soient-ils, Certains s’embrouillent et deviennent subtils Mais le plus profond, le plus inoubliable Demeure cette vieille dame toujours l’air affable Marchant d’un pas sûr, en dépit de son âge, Allant pas à pas, dans un… Lire la suite →

Valeur de l’amitié

Un père désirant prémunir davantage Son unique rejeton de périls futurs, Lui tint, en deux mots ; à peu près ce langage Qui lui fera leçon des choses de l’avenir. Garde-toi bien, mon fils, durant toute ta vie, De trois… Lire la suite →

Du producteur au consommateur

Mon Dieu ! En ce monde, quoi de plus naturel Que de voir un enfant tétant le sein maternel ? Comment se peut-il qu’une louve élève des chiens ? Ces animaux sauvages connaissent-ils le bien ? Un enfant, de nature,… Lire la suite →

Orphelin et fils unique

Ce monde est étrange et nous étonne encore ! Si, choisir l’optimisme, c’est être dans son tort, Autant le pessimiste qui vous trompe bien fort, Et il serait bien mieux de croire au tirage au sort Que de tenter ouvrir… Lire la suite →

Un monde mensonger

J’ai …. Dans un moment de peur, De crainte, de désarroi, Cherchant de tout mon cœur, Au plus profond de moi, Quand le monde m’entourait D’un silence religieux, Quand les cœurs pleuraient En restant silencieux, Cherchant un réconfort, Un regard… Lire la suite →

L’être humain et ses organes

A voir le corps humain, conçu en son entier, La Volonté Divine s’est bien exprimée Chaque organe est logé dans son quartier, Se jouxtant ensemble et sans se comprimer, La liberté des uns est toujours estimée Et le cerveau dirige… Lire la suite →

L’amour a un visage

Si l’amour, tel que vu dans mes songes, Ce sentiment où rien ne se mélange, Même si, vu par d’autres, il dérange, Il n’aurait que ton visage, mon ange ! Ta douceur m’a toujours semblé étrange, Mon cœur, par tes… Lire la suite →

L’esprit se pliant aux décisions du ventre !

Choses contradictoires Deux idées contradictoires se partageant le monde Fleurissent comme le cresson et sans grand besoin De toute autre attention et de tout autre soin L’Amour et la Haine » qui, dans le genre humain, Germent et meurent en… Lire la suite →

© 2019 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils