Ligue des Poètes

Auteur

Marguerite Voltaire

Merci à Dieu🙏

L’amour chauffe mon coeur
Lumière et le bonheur
Brillent dans mes deux yeux
Je dis merci à Dieu🙏

Noël🎄

Quand approche Noël

Tout sucre tout miel,

Elles sont toutes belles

Les étoiles du ciel.🎄

Ma folle fiesta😀

Le ciel fera tout à fait beau,

Pour accueillir tous vos cadeaux,

À la douce mélodia.

Venez!😘👍

La famille😍

Celle qui couvre tout tourment

Qu’on doit toujours tenir à cœur

Qui ne trahit jamais son sang

La famille est un vrai bonheur

Mon plat traditionnel du jour de l’an😋

Je vous convie

Le jour de l’an

Fêtant aussi

L’Indépendance

De mon pays

Adieu les amis😀

Il est plaisant notre voyage

Entre la douceur de nos mots,

Nous transportant loin des nuages,

Loin des soucis, de tous nos maux.😄

Carnaval

Beau festival
Défilé musical
Beau carnaval
Tous se rassemblent
En gaieté, rient et fêtent
Défilent ensemble
Derrière nos masques
Sur des pas musicaux
Des jazz

Hommage à Charles Aznavour

Oui, l’automne est bien là,

Béa, ma belle amie !

Sur les feuilles en banda,

Qu’il peigne et colorie.

Lorsque l’hiver s’impose

Lorsque l’hiver s’impose

Et tue toutes les roses,

Je dors avec mes maux,

J’ai froid, je perds mes mots.

Tes cigarettes

C’est un maudit

Aime la vie

Passe l’envie

Prends la surette

Alors arrête

Tes cigarettes

Ma chaussure trouée

Fidèle compagnon

De mes chemins rocheux

Et qui tue les gazons

Les chiendents épineux

Fin des vacances

Adieu belles rives et plages

Adieu la chasse aux coquillages

Bientôt ce sera la rentrée

Les vacances sont terminées

Ravie de vous revoir

Tu ne quitteras pas mon coeur,

À toi soeur Piquions** ce rondeau.

Bel automne

Le vent marmonne,
Bois vibre fort,
comme une lionne.
L’écureuil sort,
S’approvisionne
En pommes d’or.

Naufrage

Notre plume fait naufrage,

Du fond de l’eau on se hisse.

Tout écumant de rage,

Les flots s’emportent et mugissent.

Des larmes d’amour

Si on laissait ouverts nos maisons et nos bras
On s’aimerait à coeur ouvert j’en doute pas

L’été

Ça fait bouillonner le cerveau,

Enfourné dans le soleil chaud,

Mangeant les yeux demi fermés.

L’été, ça coule !

Le colibri

Comme tu es joli

Le colibri

Le plus petit

Oiseau d’Haïti

C’est l’été

Pour délasser la calebasse,

Ô! Préparons notre besace,

On va partir, aventurier,

Suivant les traces du sentier,

De la colline au vieux palace,

C’est l’été !

Mon chapeau de paille

Mon grand chapeau de paille,

Ami essentiel,

Qui lutte, qui bataille,

Contre aveuglant soleil

Le vent

Un vieillard, à tâtons,

Flâne dans un hameau,

Le vent est bien fripon

Emporte son chapeau.

Aux poètes d’antan

Il cultive des mots emportés par le vent,

Salués par les rosées, et toujours sans argent,

Il combat tous les maux par la joie de l’écrit.

Le sourire

Source de paix c’est incroyable

Mais c’est bien ça un grand sourire

Il est sain il est formidable

Il est joie il est agréable

Rallume le feu à la terre

Rallume le feu à la terre

L’enflamme d’amour fraternel

Jusqu’à faire taire la guerre

Pour une société nouvelle

© 2018 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils