Ligue des Poètes

Auteur

Fabien Meyer

2018

2018 : Arrive la suite ! Sans espoir fortuit, Parfaitement cuite. Veuillez noter : Envoi… Total : 5 sur 1 votes

Astre infesté…

Astre infesté de fer plein cœur de la matière, Incessamment soumise aux assauts de l’aimant : Oh vie issue aussi d’une aimable maman, Plus subtile plus pure. Insondable lumière, Grave, leste la Terre aux dentelles de pierre ! Lit dur… Lire la suite →

A la Saint Nicolas…

A la Saint Nicolas je veux juste te voir, Comprends ! Je n’en peux plus de moi mon auréole, De mon chemin de croix personnel et frivole Qui me pèse d’autant que je suis dans le noir. Sur Terre la… Lire la suite →

quoi de plus intrigant…

Quoi de plus intrigant qu’un arbre qui se perd Par les méandres clairs de ses branches dans l’air, De plus interessant qu’une lumière innée Au moindre cillement qu’on retrouve incarnée ? Existe-t-il de fait mystère plus puissant Qui fasse que… Lire la suite →

Tout à coup je…

Tout à coup je crois voir la beauté telle quelle, Sans filtre où projeter l’once d’un jugement ; Pleurs face contre terre emplis d’égarement Aux pieds de l’as créant toute splendeur nouvelle. Pour un instant j’entends en mon esprit rebelle,… Lire la suite →

j’adore le remords…

J’adore le remords grave à Romorantin. Je révère l’erreur, pas ce que je regrette ; J’aime mieux agir quitte à risquer la défaite, Tout ! Plus que rendre un culte à l’inerte destin. Ancestrale Sologne où le hêtre hautain Dispute… Lire la suite →

Entités gravement…

Entités gravement à votre œuvre attachées, Lasses des sentiments dominés par la peur, D’Ariane attrapez le fil libérateur, Et quittez ce dédale aux figures fâchées ! Sensibles actions de fautes entachées, Qu’il nous semble si vil d’abriter dans le cœur… Lire la suite →

A Michaël Norene Legendre

Par quelque angle qu’il faille aborder notre échange, Il en ressort toujours un attrait pour l’étrange ; La finesse d’esprit le dispute à l’humour Si bien, qu’on voit leurs traits rivaliser d’amour. D’avoir le dernier mot cependant on se pique,… Lire la suite →

Vous, qui…

Vous, qui d’un seul regard sûtes mon cœur ravir Sans besoin de parler ni moins encore agir, Passant près de l’endroit où je vous faisais face Avant de vous tourner et de quitter la place. Vous, qui m’avez charmé par… Lire la suite →

Impalpable horizon…

Impalpable horizon qu’un seul regard embrasse Sans nul objet qui sache empêcher de le voir, Sinon un jugement parfois qui s’en vient choir Dessus en profanant l’indifférent espace. Ordinaire folie aliénant la grâce D’une banale vie autochtone du noir, Quand… Lire la suite →

Sas zen…

Sas zen, sans ces sensations assourdissantes Instillant sans cesse un stress ascensionnel Dont le motif est vide, hymne sempiternel Qui condamne à l’effroi les âmes consentantes ! Leurs sexes opposés sont les preuves patentes De la précarité du pattern éternel… Lire la suite →

Au matin de l’abîme…

Au matin de l’abîme encore ensommeillé, Un rayon se parant de latente lumière S’épand à l’infini sur l’immense matière Rosée, ointe avec l’air maintenant éveillé.   Par le prisme de l’œil le jour ensoleillé Réfléchit sans nuance une existence entière,… Lire la suite →

Madame, je l’avoue…

Madame, je l’avoue à vous voir avancer De la sorte parée une incroyable idée De mes entrailles sourd qui n’est pas décidée : Oser vous demander si vous aimez danser. Je ne veux me résoudre à vous laisser passer On… Lire la suite →

Qui donc aux jeunes gens…

Qui donc aux jeunes gens leur innocence enlève, Eux qui parfaitement évoquent la beauté ? Sans trop savoir comment soudain leur est ôté Ce droit des êtres purs à vivre de leur rêve. Oh, ridiculement – sa durée est si… Lire la suite →

Voyelle ambitieuse…

Voyelle ambitieuse épouse une consonne ! Consomme entièrement son idoine pouvoir, Que tu sentes en bouche exploser sans espoir D’un autre dénouement, le chahut qu’elle entonne ! Que ta voix se consume au baiser que fredonne Sa littéraire chair brûlante… Lire la suite →

Sonnet pour Irénée, essai de poème mystique

Saint Irénée apporte à nos âmes la paix ! Toi qui par Polycarpe as connu l’Evangile, Délivre-nous d’un mal incessant et stérile Concevant d’autres dieux en son penser épais. Que ton souvenir vif m’accompagne où je vais ! Suivant les… Lire la suite →

Comme d’une rivière…

Comme d’une rivière un cours souple et rapide, Le vent souffle sur moi tendrement ce matin ; Caressant mon visage et les feuilles, mutin, Il calme mes ardeurs et mon humeur sordide. Bel été, batifole ! Et nous laisse pour… Lire la suite →

La nature est bien faite…

La nature est bien faite en cela qu’elle accorde À notre soif d’avoir un juste dénouement. Sans paraître facile elle reste souvent Possible à contenter par sa miséricorde. Si rude soit le mal duquel elle nous borde Quand en nos… Lire la suite →

Actuelle norme…

Actuelle norme, on quitte le sol, On croit fermement contrôler le monde. On cesse de craindre un sort qui féconde Pourtant notre peur d’exploser en vol. Au moyen des sens, sans besoin d’alcool, Il s’avère un sens que ressentir fonde…. Lire la suite →

Un moustique piqué…

Un moustique piqué de vol stationnaire Ambiança la pièce avant qu’il ne rusât Pour me pomper le sang que sa trompe infusa En retour dans les bras, les jambes, oh misère… ! Peut-être dérouté par une autre lumière Ou digérant… Lire la suite →

Beauté rebelle…

Beauté rebelle, esprit bancal, sort inconstant. Lumière, enfant de la latence essentielle, Magie à l’air mêlée, hymne matricielle Alimentant l’ambivalence à chaque instant. Le monde est dangereux : il tue ou meurt. Or, nonobstant L’atroce angoisse, au bout du souffle… Lire la suite →

Je veux sentir le froid…

Je veux sentir le froid sachant qu’il fera chaud, Eprouver son impact puis, quand il se transforme En son contraire ardent, y voir comme la norme Garante d’une joie à vivre bas et haut. Comme l’Oise, le Tarn, la Durance… Lire la suite →

La vie est-elle offerte…

La vie est-elle offerte ou bien faut-il payer De la mort son projet toujours qui nous échappe Et guère nous agrée, alors qu’elle nous happe Après avoir pourvu de quoi nous déployer ? Insistons-nous assez sur le prix monnayé Par… Lire la suite →

La longue liste…

La longue liste est terminée Des attentats que tu commis Sans t’arrêter qui t’ont permis Le triomphe pour une année. Ton action toute en apnée A convaincu tes ennemis Que tu ne serais plus remis De cette fatale journée. Ton… Lire la suite →

© 2018 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils