Ligue des Poètes

Auteur

Janyck

Le souffle endormi

La nature se repent belle endormie souillée

la douceur des cerises

A l’ombre de tes yeux au plus près de ton cœur mon amour s’est lové dans ton astre moqueur

Poète je te vois

Applique toi poète à saisir le moment Une lueur jolie pépite joliment Poète la vois tu cette fleur qui se penche et admire dans l’onde sa courbure et son teint Poète la vois tu la fine tige blanche Qui balance… Lire la suite →

Cui cui cui

Je suis bien à l’abri Dans mon nid duveteux Je pépie cui cui cui Je suis chaud et plumeux Je suis gris je suis bleu Je suis multicolore Combien de vermisseaux Faut-il que je dévore Pour devenir enfin Un bel… Lire la suite →

Attrape mon amour

Attrape mon amour il court dans les rivières Il court dans les sentiers Il rit et saute et crie Attrape le chéri N’en fait pas un mystère Tu peux le rattraper peut être Mais s’il fuit Il te faudra courir… Lire la suite →

Mon amour retrouvé

Impuissante à voir le beau le chaud l’heureux Ma peau a craquelé son ennui et sa peine et ma porte est fermée à tous les je t’aime J’ai erré bien longtemps dans les rues les cités Et la peur a… Lire la suite →

La rose

Quand tu sens sur ta peau les chaînes et les liens Quand ta tête a ouvert tous les ponts les chemins Quand ton corps a usé son carburant extrême … Un élan d’amour irraisonné t’emporte Il te prend tout entier… Lire la suite →

Chaleur

Chaleur Moiteur Une ombre noircie gondole mon été Sa lourdeur nonchalante a laissé s’échapper une idée confinée Une latente idée Décalée Insolente Une idée d’être libre Dans sa tête étiolée Son regard étoilé Brûlée son âme pleure Un vent de… Lire la suite →

Mes chers amis

Que faites vous amis dans vos maisons fermées Allez dans les chemins allez dans les forêts Allez semer vos cailloux dans la dune Allez mes chers amis cueillir les fruits d’été Allez il est trop tôt pour fermer ses volets… Lire la suite →

Amour toujours

Je te retrouve enfin dans mon rêve éveillé Et sous tes cheveux noirs tes yeux brillent ailés Ils laissent entrevoir la promesse d’été Et la douce caresse la promesse donnée Nous parcourons ensemble la ville inhabitée Nous cheminons les cœurs… Lire la suite →

La mer

La mer dans ses entrailles profondes ténébreuses Referme son énigme et la course effrénée de ses vagues bleutées Réveille en mon esprit une frénésie telle que je reste ébahie devant tant de beauté Elle pare souvent d’une écume ailée ses… Lire la suite →

Les pensées amoureuses

L’été a imprimé sa chaleur étourdie et un voile laiteux à l’horizon s’allume Fleurs pensées mes amies allez dire à celui qui habite mes jours qui habite mes nuits que je l’aime Allez Insectes qui dansez allez lui dire aussi… Lire la suite →

Les arbres en fumée

La brume nouvelle enrichit l’air vibrant de ses mousses éparses Les fleurs qui éclaboussent de leurs couleurs primaires La forêt millénaire ou les arbres levés tordent leurs bras feuillus Et dessinent au ciel des tatouages nus Dans la clarté solaire… Lire la suite →

Les mots

Les mots sont des vaisseaux Ils sont des barricades Ils faut les associer avec force et fraîcheur Il faut les cajoler Il faut leur faire peur Et peut être alors seront ils magnanimes Et s’accorderont ils dans un timbre moqueur… Lire la suite →

La matrice

Mon amour disparu Je ne sais plus sourire Je ne vois plus le jour Je ne sais plus écrire Je vois des astres lourds et des chemins perdus des esprits confinés et de sombres ramures Je voudrais retourner au chaud… Lire la suite →

La biche (la suite…)

La biche se retrouve Fine et douce et choyée Dans une forêt verte par la pluie arrosée Une douce lueur accompagne ses pas graciles au clair obscur Prudents et délicats La tête levée vers les sommets plus purs Elle respire… Lire la suite →

Spectres fictions

Effacée dans un fin réseau de solitude la peur a chiffonnée tous les liens ancestraux Les spectres résolus ont gravités l’espace et tendent des miroirs aux hommes de la nuit Les pactes sont scellés et les dieux ont franchis les… Lire la suite →

Poésie de chat

Il ne peut pas savoir mais il devine tout Il marche élégant comme un félin matou Il donne des leçons à l’humain à genou Être heureux ça s’apprend auprès d’eux Poup poup pidou Veuillez noter : Envoi… Total : 4.5… Lire la suite →

La biche

La biche est revenue dans le grand bois désert Une larme a coulé sur ses cils recourbés Son cœur est vide et froid et son esprit éteint La forêt a perdu son souffle souverain Les grands arbres trahis sont tombés… Lire la suite →

A vous

Il faudrait bien plus que ces trois lignes pour s’étrier joyeux Se révéler digne de voler au plus haut Tout près des cieux d’oiseaux Les saisons ont plié leurs pales fenaisons Les ruisseaux tout tordus S’accrochent Désespèrent de retrouver la… Lire la suite →

© 2018 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils