Ligue des Poètes

Auteur

Lamine Bensaou

Harem

Viens, je sais que l’envie te tue
viens défi ce grand dilemme
n’hésites pas,

Confidences par interfaces

voir dans tes yeux
tout ce qui te tracasse
voir les couleurs que tu effaces
voir et revoir sans que rien ne me dépasse

Aveux Sentimentales

Tu es toujours dans mes rêves, aux couleurs de ma casbah. Pour mon cœur,,, ! Tu est son Eve. J’aime tes coups de nerfs, Ta nervosité, Tes cheveux au henné qui vont en l’air … ton parfum au extraits du… Lire la suite →

Rêveries

Tu rêves de qui ! Tu rêves de quoi.. ! De moi.. ? Tu rêve d’un homme ? Qui te charme ! Qui te marne ! Qui te façonne ! Tu rêves de qui.. ? D’un homme qui te respire… Lire la suite →

Royaume Manouche

Au plus profond de mes rêves Je te cherche, à milles et un pas sans trêves Les matins je survole les cieux , à la recherche de branches de bois pour faire ton nid et écrire les lois. Ton royaume… Lire la suite →

La Marionnette

J’ai tracé ta silhouette, modélisé ta marionnette,, Je t’ai habillé, déshabillé Je t’ai fait danser, gambader Par les cordes qui nous relient J’ai écris ton histoire.. Murmuré les mots de l’espoir Récité les poèmes J’ai pris forme des ombres de… Lire la suite →

Pluie du Jasmin

Ton Cœur bat J’entends, je ressens Ta danse Sous la pluie du jasmin Je le pense Que rien ne sera comme avant Je commence A croire que tu es du monde réel Absolu et Immense Ou se perd nos repères… Lire la suite →

La Danse Fatale

Ses talons damèrent ma poitrine Entre sensations de désirs Et Sensations du mal Perforèrent ma peau, saignèrent.. Elle continua à claquer, S’enfonça encore fort Jusqu’à toucher mon lobe pulmonaire Elle m’étouffa du mal Sous les charges des coups de ses… Lire la suite →

Vas-y Relis

Vas y relis Relis tout, Ne laisse rien t’échapper Les gouttelettes de ma sève Que tu ne remarqueras pas, Feront fleurir ton champ de magnolia. Cherches entre les lignes, Cherches entres les lettres, les adjectifs, Cherche tout les sens, Les… Lire la suite →

La Danseuse du Flamenco

Mes cils se câlinaient, Épuisés d’une nuit blanche. La Danseuse du Flamenco, Y enfonça ses talons, Sur l’espace de mes cils Jusque l’aube. **** Le silence régna, La lumière fût. Des mèches de ses cheveux, Se déposèrent doucement sur mon… Lire la suite →

© 2018 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils