Ligue des Poètes

Auteur

Marie Helene

LAISSEZ-MOI AVEC PAPA ET MAMAN

Elle pleure la pauvre enfant, Elle déplore l’avis de ses parents, Pourquoi, pourquoi se haïr, Dire de vilains mots et s’enfuir ? Elle pleure la pauvre enfant Elle dérive dans ces tourments. Elle ne veut point choisir, Elle aime Papa… Lire la suite →

L’enfant roux

(Poème inspiré d’un fait réel) J’aurais aimé être comme tout le monde, Comme tous ces enfants à la ronde. Etre beau ? Peu importe, Juste passer inaperçu, qu’on ne Me regarde plus dans la rue. Hélas, je ne suis que… Lire la suite →

AUBADE AUX FEMMES

(poème/ chanson) *** Parfum de femmes Parfum de nous, Atouts de femmes Et de dessous. Epousent et galbent Courbes de femmes Atouts de charme Charme de nous. Tièdes ou de glace Les seins se placent Aux doux écrins De nos… Lire la suite →

Secret d’alcôve

Oserais-je vous dire Mon bel et tendre amour Qu’en soulevant cette nuit Le voile de mes songes, J’ai vu votre visage Et que j’étais émue. Vos bras enlaçaient mon corps Meurtri par le chagrin Et mon cœur délicat Se posait… Lire la suite →

LES JAMBES

Elles déambulent de l’avant L’une après l’autre un pas devant Elles se déplacent clopin-clopant Ou marchent à pas de géant Elles s’avancent tout doucement Soulevant juste le talon Afin d’éviter le frisson. Elles se croisent élégamment Se donnant un air… Lire la suite →

Petite fleur que je suis

J’ai laissé sur ta peau L’empreinte de mes mots. J’ai laissé sur nos draps Mon parfum délicat. Sais-tu que ta Marguerite, Est toujours près de toi ? Alors ne sois plus triste, Laisse sécher tes larmes, Car de te voir… Lire la suite →

Au Café du P’tit boulevard

poésie mise en musique que je peux vous faire entendre sur demande C’est au Café du P’tit Boulevard, Qu’on pouvait les apercevoir, C’était toujours à la même heure, A peu près, vers onze heures. Souvent ils se tenaient la main,… Lire la suite →

DOUX EST LE RIVAGE

Il pleut dans ma mémoire Des rêves ensoleillés Les uns remplis de charme Les autres plus légers. Comme un livre d’histoire Chaque page tournée Fait ressurgir la trame De mes souvenirs passés. Ô doux est le rivage Où s’accrochent mes… Lire la suite →

LES PLEURS DE L’OCEAN

Les pleurs de l’océan Engloutissent sa tristesse Les vagues ainsi mourantes La comblent de caresses. Etendue sur la plage Elle scrute le ciel bleu Les yeux dans les nuages Le cœur coupé en deux. Là, isolée du monde Elle tente… Lire la suite →

Dialogue de sourds

Te voici de nouveau vautré sur mon lit ! Aurais-tu oublié que cela n’est pas permis ? Je t’en conjure, ôtes-toi de là, Mes réprimandes ne te suffisent donc pas ? Ah ! Mais je sais bien que tu m’entends,… Lire la suite →

A MA MIE

Si vous saviez ma Mie, Qu’un seul jour loin de vous Est un jour maudit. Mon cœur est entravé De sentiments trop lourds J’ai mal à respirer Je ne pense qu’à vous. J’ai porté en pétales Des mots de velours… Lire la suite →

LE PETIT ROM

Il pleut des confettis et des pétales de roses, Mais le petit garçon, lui, pense à autre chose. Il ne sait pas voler, pourtant on lui a dit, Si tu reviens sans rien, ici tu seras maudit. C’est au coin… Lire la suite →

VIEUX FOU QUE JE SUIS

J’ai déposé sur sa bouche gourmande, Le plus doux des baisers, Un peu comme une offrande. J’ai caressé sa peau, tendre, si blanche, Apprécié son parfum, Parcouru doucement la courbe de ses hanches. De sa gorge profonde s’échappa un soupir,… Lire la suite →

C était avant la guerre

(Aux enfants du divorce) Je n’ai pas oublié Ces si beaux soirs d’Eté Où dans la maison blanche Vous vous êtes aimés. Aux ballades sur la plage Ou au bord d’un sentier Comme des tourtereaux Vous étiez enlacés. Je me… Lire la suite →

LE TEMPS PASSE

Le temps, le temps passe trop vite, Les souvenirs se bousculent, Dans un petit coin de ma tête, J’ai froid. Sur les ailes d’une colombe, Mes espoirs se sont envolés, Mais c’est mon âme vagabonde, Qui, un jour, les a… Lire la suite →

DE MON EXIL

Je vous écris de ma prison dorée, De ce pays où je suis exilé, Je pense à vous dès l’aube, Jusqu’à la fin du jour, Mon tendre, mon merveilleux amour. Un coucher de soleil me fait rêver de vous, Ces… Lire la suite →

EXTASE ET VOLUPTE

Il existe un soleil caché au fond de lui, Une lumière intense qui jaillit de ses yeux, Eclaboussant la femme d’étoiles peu à peu. Douce est la frénésie qui s’empare de ses sens, Au doux creux de ses bras, Elle… Lire la suite →

UN MOT DE VOUS

Si l’on pouvait changer les choses et d’un coup revenir en arrière, Ma vie serait bien différente si j’avais écouté mon père. Je n’étais qu’une adolescente et j’écoutais parler mon cœur, J’aimais chanter, jouer et rire, pour moi, c’était ça… Lire la suite →

Cette nuit-là nous serons deux

A l’encre blanche de mes sens Je décris ce rêve d’innocence Qui a fait toc toc dans ma tête J’aimerais tellement qu’il se répète. Par une belle nuit d’été Un rêve étrange m’a transportée Dans un monde pour moi inconnu… Lire la suite →

ETRE TON FRERE

J’aurais voulu être ton frère Et qu’avec toi je délibère Sur des sujets un peu tabous Partager tous ces moments fous. J’aurais voulu être ton frère, Nous aurions échangé nos vies Tant de joies et d’amours aussi. J’aurais voulu être… Lire la suite →

LES JAMBES

Elles déambulent de l’avant L’une après l’autre un pas devant, Elles se déplacent clopin-clopant Ou marchent à pas de géant. Elles s’avancent tout doucement Soulevant juste le talon Afin d’éviter le frisson. Elles se croisent élégamment Se donnant un air… Lire la suite →

LA CLEF DU JARDIN DE MON COEUR

Le jardin du bonheur est un endroit magique Où règnent le calme et la sérénité. Les haies sont des guirlandes d’étoiles Multicolores et les feuilles d’ arbres Sont recouvertes d’or. Il y pousse des fruits au goût savoureux Et intense… Lire la suite →

VOYAGE AU DESSUS DES NUAGES

Au dessus des nuages La ligne d’horizon Un ciel bleu sans étoiles Etrange sensation. Je vole tel un oiseau Par-delà les contrées Œil observant le monde Vue de l’éternité. De derrière le hublot Je scrute l’infini Rougissant le soleil Aux… Lire la suite →

LA FILLE DE LA RUE DU CALVAIRE

J’aimerais que les larmes tombent Sur le sentier de mes amours, Et que les âmes vagabondes, S’éteignent un jour. A tous ces hommes qui m’ont aimée, Que je n’ai même point regardés, Je me sens triste, déconcertée Par ces amours… Lire la suite →

© 2019 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils