Ligue des Poètes

Auteur

Mary Galinié

DÉCALAGE

Vivre en décalage avec le temps qui court, Il m’arrive souvent d’oublier heure et jour, Mon esprit vagabond m’entraîne dans un ailleurs, Déconnectée du réel pour un monde meilleur. J’ai choisi le silence pour inventer ma vie, Dès le lever… Lire la suite →

CORDES SUR CIEL….Ma terre, mon terroir.

Ce jour mon stylo rend hommage, Au préféré de tous les villages français, Celui ci est tarnais et citée médiévale C’est un trésor, par cœur je le connais. Mon cœur a partagé la fête, C’ était  étonnant, féerique, En direct… Lire la suite →

SAVOIR SAUVER LA FACE.

Savoir sauver la face derrière son sourire, J’ai appris à le faire, c’est un dur exercice, Mais à quoi bon montrer notre grande tristesse, Quand on doit être fort face à l’autre en détresse . L’autre, celui qu’on aime et… Lire la suite →

TAIS TOI…

Tais toi mon cœur et sois bien sage, N’ouvre pas la porte aux bavardages, Protège toi de tout ravage.   Tais toi ma bouche, personne ne sache, Ne dis rien qui ne fâche, Ton silence sera plus sage.   Tais… Lire la suite →

JE NE VEUX QUE PASSER…

Un instant, un jour, une heure, Partager un sourire, un verre, le bonheur, Je ne veux que passer juste à la bonne heure, Partir et demain revenir, peut-être tout à l’heure, Vous offrir un baiser ou du miel et du… Lire la suite →

MYSTERES…

Sais tu qu’il y a des fleurs qui parlent au enfants? Observez les parfois, les jours de gais printemps, La rose leur confie tout ce qu’on doit savoir, Du jardin de la vie, ses émerveillement. Elles inventent des parures qui… Lire la suite →

MYSTERES…

Sais tu qu’il y a des fleurs qui parlent au enfants? Observez les parfois, les jours de gais printemps, La rose leur confie tout ce qu’on doit savoir, Du jardin de la vie, ses émerveillement. Elles inventent des parures qui… Lire la suite →

RENDEZ-VOUS…

Pourquoi donc cette nuit, ai je rêvé de vous ? De ce jour de printemps, le temps était si doux, J’avais paré mon corps de ses plus beaux atours, Mon cœur rempli d’espoir après des mois de cour. Je vous… Lire la suite →

DIS MOI …

Toi l’hirondelle, que vois tu, Lorsque à tire d’ailes tu t’envoles, La vie est-elle drôle? Dis moi… Toi le poisson dans ton bocal, Ton espace te suffit il , n’es tu pas à l’étroit, dans cet espace défini ,décidé pour… Lire la suite →

JE REVIENS

Je reviens, crois-tu que j’étais si loin? Mon ailleurs c’est ici car de rien n’ai besoin, Que ma bulle, mon espace et la couleur du ciel, Qu’il soit gris, qu’il soit bleu, le voir est essentiel. Dans le silence, je… Lire la suite →

LE PARFUM,

Il est là mon parfum , tout près dans son flacon, Le votre le remplace depuis sur le balcon, Vous qui êtes passé tantôt d’un pas pressé, Votre parfum et tout sauf banal, inodore. Votre sourire , votre regard qu’honorent … Lire la suite →

LE PARFUM,

Il est là mon parfum , tout près dans son flacon, Le votre le remplace depuis sur le balcon, Vous qui êtes passé tantôt d’un pas pressé, Votre parfum et tout sauf banal, inodore. Votre sourire , votre regard qu’honorent … Lire la suite →

LA PISCINE

Je vous ai observé  vous, les gens heureux, Installée confortablement derrière mes lunettes, Évoluer chacun sous un ciel merveilleux , Vive l’instant présent, c’était pour tous le fête. J’ai vu des grands-parents veiller sur leurs petits,  Les tenant par la main,… Lire la suite →

L’ACCIDENTE DE LA VIE

Il s’en va d’un pas lent retrouver ses amis, Le visage durci, le regard dans le vague, Un pantalon trop grand pour son corps amaigri, Un sac à dos toujours qui lui sert de bagage. Pourtant je l’ai connu du… Lire la suite →

A toi, mon ami.

Je coulais doucement dans un trou sans issue, Mon cœur déchiré, trahi et mon corps fatigué, J’ai tant prié les anges que sur ma route tu es venu, Toi, mon ami, mon frère tu m’as réconfortée. Ta main tendue ,généreuse,… Lire la suite →

SI J’ÉTAIS……

Si j’étais une étoile dans le  ciel, Je remplacerais la douleur des coeurs,  Par une couleur rouge vermeil, Et remplacerais les  pleurs en fleurs. Si j’étais un pigeon voyageur, Je livrerais des messages de bonheur, Effacerais blessures et malheurs, Pour… Lire la suite →

CE SOIR J’AI L’HUMEUR CHAGRINE

Danse pour moi ballerine, Fais moi oublier mon chagrin, Tu es si pure et ta ligne si fine, Tu est la grâce sur mon chemin. Joue pour moi violoniste, Ta musique bercera mon cœur, Même si ta mélodie est triste,… Lire la suite →

ELLE DANSAIT LA GITANE.

Elle dansait la gitane, Autour d’un feu improvisé, Ses cheveux noirs éparpillés, Dans sa robe longue moulée. Nus pieds au rythme des guitares, Ses yeux de braise enjôlaient, Elle était belle, elle jouait, De tout son corps se déhanchait. Il… Lire la suite →

QU’IMPORTE

Que la terre soit plate ou ronde, Ce soir, c’est la fête du rugby, Vainqueurs sans vaincus , Qu’importe, Nous sommes tous au paradis, Que nous soyons grands ou petits, Ce soir , c’est la fête du rugby, Qu’importe, Car nos… Lire la suite →

LES HIRONDELLES.

Les hirondelles sont parties, Vers d’autres cieux plus beaux qu’ici, Chanter des airs de ritournelle, Et partager raies de lumière. Mais ici les oiseaux se meurent , Dans les jardins,  dans les demeures, La vie sans vous passent les jours,… Lire la suite →

Merci à toi l’amie qui m’a ouvert ta porte.

Merci à toi l’amie qui m’a ouvert ta porte, Pour ce jour de noël, la joie en moi l’emporte, Sur une nostalgie qui n’a pas eu de place, Pour ceux de mon passé que celui ci remplace. J’étais émerveillée devant… Lire la suite →

L’ aurore

La nuit et le jour se fondent et se confondent, Les brumes du matin sur fond d’écrin s’estompent, Mes yeux admiratifs dans l’horizon s’inondent L’infini se dessine pour ma vue définie. Éphémère l’instant pour ce ciel infini. Rouge, ocre, pâle orangé… Lire la suite →

A Lisa,

Une revue par hasard se trouve entre mes mains, Changera à jamais ma vie le lendemain, Ta photo, ton regard m’ont touchée en plein cœur, Sur ton visage on lit, ton parcours de malheur. Je t’ai donné un nom et… Lire la suite →

SILENCE…

Silence je t’écoute du matin jusqu’à l’aube, De l’automne au printemps et l’hiver plus encore, L’été je t’abandonne ou l’inverse peut-être, Est-ce pour du bonheur que tu dois disparaître? Tant tu colles à ma vie, je me donne sans fin,… Lire la suite →

© 2018 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils