Ligue des Poètes

Auteur

muz

Fidélité

Fidélité, fidélité tu es si facile à prononcer certains vont même t’échanger sur l’autel de l’éternité mais sera t-il aussi aisé de te tenir en vérité tes chemins sont si escarpés et difficiles à préserver À suivre ta route vertueuse… Lire la suite →

Soleil

Ô toi l’astre suprême, dieu en toutes saisons L’Inti, l’Hélios, le Sol peu importe ton nom Les hommes te révèrent et te vénèreront Chaque Jour où la terre verra ton éclosion Ô toi l’astre suprême qui gorge de ses blonds… Lire la suite →

Feu incandescent

Aux lueurs de l’aurore rougeoyante de sang S’illumine le ciel tel un brasier ardent Comme s’éclairerait le regard de l’amant Voyant danser la flamme de son désir montant Brille cette flammèche au foyer crépitant Reflète la fournaise du coeur se… Lire la suite →

Nos vies

Être angélique ces lutins exquis Exqui le sourire qui nous envahit Envahies nos vies alors étourdies Étourdies des joies de mère ébahie Nombril a tissé naturellement Naturellement notre lien naissant Naissant cet amour pur et nitescent Nitescent bonheur des coeurs… Lire la suite →

Ombre immortelle

Moi j’ai sur les joues de l’eau qui ruisselle Des gouttes remplies du manque essentiel Le sel de l’oubli qui se fait la belle À la nuit qui vit sombre et sans sommeil Moi j’ai dans le coeur des cris… Lire la suite →

La plume aux bisous

Bisous tout doux, bisous tigresse Bisous qui aux lèvres se pressent Bisous de fou, bisous de liesse Bisous qui oublient la tristesse Bisous d’amour, bisous tendresse Bisous qui volent dans l’ivresse Bisous bijoux, bisous finesse Bisous qui jouent avec hardiesse… Lire la suite →

Princesse

C’est de toute petite qu’elles nous font rêver Sublimes et féeriques par le crayon croquées Sous l’imagination du grand monsieur Disney Blanche-neige sera la première à trouver Son prince romantique venu pour la sauver La plume fantastique d’Andersen inspiré L’écrit… Lire la suite →

Amour

Il est le A des ailes de l’ange Cupidon L’abondance des coeurs, l’absence de raison L’arôme de l’ardeur des fleurs de la passion L’attirance des corps au feu de l’émotion Il est le M des moments où tout devient possible… Lire la suite →

Des Lèvres

Des Lèvres qui se rebellent Le murmure alors s’éveille Les mots poseront leurs ailes Au secret de ces oreilles Des lèvres qui s’émoustillent La douceur alors s’exhibe Les baisers seront calices Au galbe de ces délices Des lèvres qui s’emerveillent… Lire la suite →

Vertige

Vertige des montagnes au ventre tu nous fends Y tournoient tous les charmes de tes escarpements C’est aux parois abruptes que la peur se suspend Vacillant pont de singe aux genoux tressaillants Vertige des abysses aux gorges tu nous prends… Lire la suite →

Désirs invincibles

Les murmures des coeurs frémissent imperceptibles Si à l’amour naissant ce chant est inaudible Le corps lui les entend aux frissons indicibles Le désir pianotant ses notes incessibles Les caresses des yeux blêmissent inamissibles Si à la main frôlant l’âme… Lire la suite →

Basta !

Le devenir se fane aux fantaisies factices Déshabillant le jour de ses rêves utopiques La force s’étourdit aux langueurs linéiques Revêtant l’avenir de sa sombre pelisse La quiétude s’exhale aux souffles tumultueux Respirant l’énergie de ses longs désavoeux La volonté… Lire la suite →

(Parenthèse )

Une nuit en automne la raison a cèdé À l’assaut de ces lèvres sur la bouche posées Ouvrant un peu la cage emprisonnant le coeur La passion dévorante oubliant la pudeur Aux frissons languissants de cet amour secret Répondaient les… Lire la suite →

Oser

Chante, chante la ritournelle Ton refrain est si printanier Vole, vole petite hirondelle Des promesses ensoleillées Coule, coule claire rivière Pas de larmes ni de regrets Céde, céde la chrysalide Le papillon veut s’envoler Danse, danse joli cygne Au lac… Lire la suite →

Alchimie

Se sentir tout petit infini grain de sable Limiter l’horizon de cette immense plage Et laisser libre cours au flot de ces idées Là où le rêve seul s’en trouve illuminé L’entretien silencieux entre l’âme et le coeur L’écouter devient… Lire la suite →

L’ilyace

Il y a ce que l’on pense, il y a ce que l’on croit Miroir aux alouettes, la déception viendra Il y a ce que l’on rêve et il y a ce qu’on voit Mirages éphémères, l’illusion perlera Il y… Lire la suite →

Vagabonde

Il y a dans pourquoi la question qui inonde Le battement grivois du coeur qui vagabonde La réponse aussi vraie que l’orage qui gronde Se décline la vie tous les matins du monde Dans le reflet brûlant des pensées qui… Lire la suite →

Quintessence,

C’est madame la lune qui a saupoudré la nuit De poussières d’un rêve, de suaves folies Il était là présent comme un amant séduit Le regard étoilé des éclats de l’envie Ses mains qui caressaient les courbes imparfaites Les pleins,… Lire la suite →

La rosée des ans

À toujours voir les choses avec des yeux d’enfant On oublie qu’on se fane et que passe le temps Que l’horloge additionne l’heure inlassablement Alors qu’on voudrait juste refleurir nos printemps Un matin on s’éveille à l’aube d’un instant Le… Lire la suite →

Le Roi du silence

Comme un matin qui pleure Cupidon insoumis Le sourire charmeur avait pourtant séduit Ce coeur qui hésitait à se nourrir de lui De sa peau, sa douceur, sa tendresse infinie Caresser le bonheur et goûter à son fruit Au puits… Lire la suite →

Rêve

On rêve d’un soleil au milieu de la nuit Et la lune se voile à cet astre qui luit On rêve alors par l’encre, ô douce poésie En laissant libre cours aux songes de l’esprit On rêve d’un poème se… Lire la suite →

Celibataire

À la déclinaison du mot célibataire N’associez pas l’atour du joli verbe plaire Il se nourrit au sein de la désillusion S’abreuvant à la source de l’exagération Aux jeunes insolents qui à peine pubéres Confondent en cougar toute quadragénaire Jouant… Lire la suite →

L’oeuf du soleil

C’est sauvé du déluge dans l’arche de Noé Qu’aux rives de la Chine sa graine va germer Livrant le bois subtil d’un arbre ainsi nommé Prunus arménica, fils des rosacéaé S’égarant en chemin au Roussillon ambré Dépassant les frontières des… Lire la suite →

Séparation

Ô ne doute jamais des sentiments sincères Que mon coeur dans tes mains ce n’était pas chimère Tu fus mon oxygène, ma passion, ma folie Le seul balbutiement de vingt ans de ma vie Ô mon âme était belle de… Lire la suite →

© 2018 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils