Ligue des Poètes

Auteur

Raphisto

La beauté de la toile

Belle comme une étoile dans le ciel

LES LARMES DE LA MÈRE

Leur futur sans cœur est mis en commerce

Le lit de ma pensée

J’ai ton secret dans le décret

La rose de mon rêve

Elle était la vie pour mes sens sans vœux

La voix du silence

Mais mes yeux ne croisaient que des maux.

Ma peur

L’amour avait pris ma raison

L’écho de la mer amer

La vie n’a plus d’importance lorsque pleur l’envie

Le vrai trésor

Ton amour m’a donné du zèle et des ailes

Le bruit de ma douleur

Témoin silencieux de mes peines

L’écho du silence

Sur les pas de la vie, j’ai goûté ton bonheur

Mon prix

Quand elle est triste je deviens un artiste

Mon orgueil

J’ai offert à ma vie le fruit de mes envies

Le bruit

Il fait hommes et femmes à temps,
Et les défait sans cœur à contretemps.

La douleur dans le bonheur

De loin j’aprecois sans son les pas du silence

La fée de mon âme

Mon bonheur incontrôlable, criait sans palabres

Du ciel au miel

J’ai acheté le beau côté de la folie,

Dans les entrailles de cet amour qui nous lie.

Avec toi sans toi

Au lever du soleil, tu es ma presse,
Car à son coucher je ne m’empresse

Le cri de ma conscience

Pour satisfaire mon corps, j’avais blessé des cœurs,

Ma pensée sensée

J’ai vu d’un four noir, sortir du pain blanc

Volonté Divine

J’ai interrogé à ton sujet le destin

Ma rose en silence

Les races s’évitent et se vident de sagesse

Ma fleur

J’ai enfin cueilli cette belle fleur douce et sage

Jeunesse en larmes

La haine ayant fini de corriger la peine

Le destin sans remords

On pouvait alors lire le sourire du croque-morts

© 2018 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils