Ligue des Poètes

Auteur

POQUET Pierre

A L’ABORDAGE DU VENT

Le flux ramasse
Le bois mort
Dans l’angle solide
D’un garde corps

LE FEU QUE TU DESSINES

Le feu que tu dessines
Incertain
Et le doigt de velours
Sur mes yeux doucement
Le soleil qui danse
La rosée
La nuit
Et ce rêve vécu
Sur l’étoile du délire
Délire où

CET OEIL

Cet oeil Où je me noie Et ma main qui s’accroche Sur ce fil d’horizon Et ma main qui fait de l’ombre Sur la mer Le soleil est noir Redoutables rayons Unique couleur Tu disparais Derrière les silhouettes Le ciel… Lire la suite →

OUBLI DE SOLITUDE

OUBLI DE SOLITUDE A mon père La vitre éclate Sur la couverture D’un mois glacé Accueillant la pierre En mille morceaux Défiant le rythme des labours Une lave encore chaude Drapée Dans un même vertige Tremble dans sa chute Remontant… Lire la suite →

COLLINES DESSECHEES

Les collines desséchées Vide de miel Se meurent Et les margelles Pleurent Sans pouvoir étancher La soif des oliviers Où est le ruisseau Qui doit nourrir Les abeilles Ici tout brûle Même la terre Dans quelle profondeur S’attarde la fraîcheur… Lire la suite →

REGARD BOUSCULE

Les seins tendus Obligent le soleil A l’angle vif Du regard Et l’air des vagues A la caresse des dunes Tourner le dos à la mer Rafraîchir sa nuque Dans l’ivresse Des fruits bousculés Entre les fleurs jaunes Et les… Lire la suite →

LA VILLE PARLERA-T-ELLE

La ville parlera-t-elle De l’épi fragile De l’épine en mal de sang Du chardon Fécond Dans la gueule De nos montures contestataires La ville parlera-t-elle De ce brouillard noir Qui brûle les paupières Et cache les ruisseaux Sous son manteau… Lire la suite →

GORGE TRAGIQUE

Le couteau s’enroule Jusqu’à nourrir l’orage Jusqu’à nouer le manteau Sur la gorge du fleuve Pour les perles de craie A l’heure stérile Rompre se dit du vide Pour unité tragique L’abeille perdue Garde la branche Un nuage En trouble… Lire la suite →

SUR TOUT UN COTE

Sur tout un côté Près de l’étoile Le rythme préside L’horizon s’éloigne Martyre du destin Nous pourrons bientôt Tremblant de distance Engloutir le sommeil Et puis saisir l’unique Au large vibrant Répandre le sel Que te cheveux professent Sublime et… Lire la suite →

L’ETRANGE VOYAGE

L’étrange voyage Fait pivoter les lois de l’espace Conduisant la chute Dans l’intervalle souverain De la couleur fugitive Gravitation intrépide Indispensable à la création Mobile de la vision Variation surplombée Enchaînée de battements d’ailes l’oeuvre de bronze Affûté par le… Lire la suite →

LE CRI EST INSOLENT PAR PLAISIR

Le cri est insolent par plaisir Farine inséparable du pain L’attente de la mémoire Remonte à l’écriture L’écriture intérieure Qui étreint l’obscurité Dans le désordre Garde-toi bien Pour célébrer les mots Que méditent les étoiles Mesure de la pensée Désormais… Lire la suite →

SURPRENANTE UNITE

Surprenante unité Créant l’ombre Aux ailes changeantes La peur enfante la poussière Fusion solitaire Lourde à l’infini Marcher à reculons Glisser dans le sable docile Et préférer l’herbe à la terre Stupide espoir Puisqu’il faut s’arrêter Quand passe une fontaine…. Lire la suite →

MAGNETIQUE

Magnétique La référence Entre les guillemets du vent S’inscrit à bout de souffle Dans le filigrane du faussaire Sans évoquer la nuit Seul le soleil naïf s’assoupit Dans le lit du ruisseau Et le pain est au four Gardien de… Lire la suite →

TU TOURMENTES LE CIEL

Tu tourmentes le ciel Et ta roue Se noie dans la tristesse des eaux Ce sang dans les hauteurs Ce nuage Cette flamme Ce reflet qui se trouble Ma main s’avance Pour caresser le noir Qui se déchire Cette lance… Lire la suite →

AU PLUS PROFOND D’ETRE VIEUX

Au plus profond d’être vieux D’insaisissables couronnes Eclaboussent les nuages La sueur dans les yeux Déposant les armes Pour s’avancer vainqueur Les rivières de vent Roulent la poussière Au-dessus d’une lointaine terre Sans me dire un mot Les étoiles éclairent… Lire la suite →

DES MILLIERS D’ETOILES

Des milliers d’étoiles Depuis la structure ardente Délivre la conjugaison D’une Genèse exigeante Vers quelle profondeur capitale L’existence trouvera-t-elle L’écho De l’origine Il existe un jardin Où les blessures Sont à la lisière De l’enfance C’est là que l’oiseau Prend… Lire la suite →

IL NE FAUT PAS HEURTER LES VAGUES

Il ne faut pas heurter les vagues Qui meurent sous nos pieds L’univers depuis longtemps furtif Se fatigue au creux Des châteaux de sable Le ciel témoigne De toute la vibration De tout l’équilibre fragile Que les nuages dessinent Comme… Lire la suite →

VENDANGES TARDIVES

Vendanges tardives Raisins ciselés Par la lumière colorée D’un brouillard retenu Voltiger s’avance En avant garde Dans les veines Du fruit Le plaisir futur Sera l’ivresse satanique Qui baisse la tête Les soirs de pluies Suspendues Aujourd’hui l’essentiel Est dans… Lire la suite →

MIROIR DECOUPE

Miroir découpé Où s’enfonce affûtés Les souvenirs de l’oeuf fécondé Le sang chaud Enivre la terre Certitude du naufrage Sur la corde insolente Le noeud prend sa revanche Vertige dans mon poing fermé L’autre pour essuyer mes yeux. Veuillez noter… Lire la suite →

CRUEL DE PRESENT

Cruel de présent Je berce l’étrange vaisseau Où s’avance paresseux Le bronze encore chaud Au mépris du soleil Tout au fond L’idole futur Salue les ténèbres La bouche humide Abandonne l’heure insolente D’où jaillit le trésor Verbe singulier Mes doigts… Lire la suite →

A L’HEURE DE LA FIEVRE

A l’heure de la fièvre Les pins désincarnés Embrassent la falaise Et trouvent la limite du vide Dans le sommeil des cendres Chasuble d’un bleu solitaire Sillonnant la profondeur de l’oeil L’étoile est source Et le déluge superbe Dans le… Lire la suite →

EMIETTANT LA NEIGE

Emiettant la neige Sur les cheveux apeurés Sur les chemins engourdis L’agonie du vin De l’écharde Et des guirlandes Dérobe le gouffre Aux fils des jours Pulsations translucides Où comprendre devient salive Givre et source de cristal. Veuillez noter :… Lire la suite →

JOINDRE LES DOIGTS

Joindre les doigts Pour mieux saluer la gloire Attraper les images Tourner raisonnable Les choses ordinaires Adopter la sueur chaude Ecrire l’ensemble Qui étouffe D’un souffle identique Ecrire à genoux Souvent prisonnier Et se jeter A ciel déchiré Brave et… Lire la suite →

LA PRECIEUSE ALLIANCE

La précieuse alliance Attaché à un rayon de soleil Bouleverse la logique du pendule Pas de hasard Pas d’infortune L’astre brûlant Brise la glace Pour le bonheur Des larmes incomprises L’éclat apprivoise l’enclume Pierre précieuse D’où s’échappe Le sang de… Lire la suite →

© 2018 Ligue des Poètes — Implémenté en WordPress

Thème écrit par Anders NorenHaut ↑

Choose A Format
Poème
Formatted Text with Embeds and Visuals
Aller à la barre d’outils